Un défi particulier pour les personnes handicapées : voyager en avion

Pour les personnes handicapées, voyager en avion peut se révéler un véritable défi. Les compagnies aériennes s’efforcent de tenir compte de ces exigences particulières. En Europe, des dispositions sont prévues afin de protéger les personnes à mobilité réduite contre toute discrimination.

La compagnie aérienne SWISS offre une aide aux personnes concernées selon la nature et le degré de leur condition. Dans les aéroports de Zurich, Genève et Bâle, ainsi que dans la plupart des aéroports à l’extérieur de la Suisse, un personnel spécialisé et formé par SWISS s’occupe des passagers handicapés. La compagnie aérienne offre, dans la plupart des aéroports, un service gratuit de fauteuils roulants et de véhicules de déplacement, ainsi qu’un service d’accompagnement au départ et à l’arrivée.

Fauteuil roulant de bord

Sur les vols long-courriers, SWISS dispose de fauteuils roulants spécialement conçus pour l’utilisation à bord de l’appareil. Dans l’avion, les accoudoirs peuvent être retirés, et le fauteuil roulant du passager sera entreposé dans la soute sans frais supplémentaire.

Passagers avec troubles de la vue ou de l‘ouïe

S’ils le souhaitent, les passagers avec des troubles de la vue ou de l’ouïe peuvent bénéficier d’un service d’accompagnement. Le transport de chiens-guide certifiés à l’intérieur de la cabine est également sans frais.

Accord du médecin

Les compagnies aériennes ainsi que les aéroports recommandent, avant la réservation d’un vol, d’obtenir l’avis d’un médecin. Lors de la réservation, le genre et le degré du handicap doit être spécifié. L’évaluation se fait sur la base de quatre degrés de classification :  

WCHC: Wheel Chair Carry, nécessite un fauteuil ainsi qu’une aide en cabine.

WCHS: Wheel Chair Steps, possibilité de parcourir de courts trajets à pieds, mais pas de monter les escaliers.

WCHR: Wheel Chair Ramp, possibilité de parcourir de courts trajets à pieds et de monter les escaliers.

STCR: Stretcher, le passager doit être transporté sur une civière.

Nouvelles dispositions européennes

Sur le territoire de l’UE, des dispositions contenues dans l’ordonnance correspondante concernant le transport de personnes handicapées ou à mobilité réduite sont en vigueur depuis le 26 juillet 2007. Cette ordonnance est applicable sur tous les vols au départ d’un aéroport situé dans un État membre, qui y atterrissent ou qui y sont en transit.

Depuis cette date, les compagnies aériennes ou agences de voyage ne peuvent refuser la réservation d’un vol ou l’accès à bord d’un appareil à une personne handicapée ou à mobilité réduite, sauf dans la cas où il serait impossible de transporter une personne en raison des consignes de sécurité nationales ou internationales, ou encore de la taille de l’appareil ou des portes. Dans de tels cas, la personne concernée a droit au remboursement de son billet d’avion ou à un vol alternatif.

Les informations doivent être accessibles à tous

Les compagnies aériennes doivent en outre s’assurer que les consignes de sécurité ainsi que les informations concernant d’éventuelles restrictions pour le transport de personnes handicapées ou à mobilité réduite soient accessibles au public. Les agences de voyage sont soumises à la même obligation d’information en ce qui concerne les vols faisant partie de leur offre. (Depuis juillet 2008, de nouvelles dispositions en vue d’améliorer les conditions de voyage des personnes à mobilité réduite sont entrées en vigueur.)

Texte: pg - 09/2007 - MyH

Traduction: C.Fontaine 07/2012

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!