L’entretien d’embauche

Rideau de théâtre ouvert (Photo: S. Hofschlaeger / Source: pixelio.de)
(Photo: S. Hofschlaeger / Source: pixelio.de)

Vous ouvrez votre boîte à lettres et au lieu d’y découvrir l’enveloppe épaisse habituelle, vous trouvez une petite enveloppe portant le logo de l’entreprise. Vous aviez déjà reçu l’avis de réception deux semaines auparavant. Cela ne peut être que…

Vous êtes invité à un entretien d’embauche. Félicitations ! Le premier obstacle est ainsi déjà surmonté. Maintenant, il s’agit de bien vous préparer afin de pouvoir convaincre avec autant d’assurance lors de l’entretien.   

Informez-vous sur l’entreprise

Vous avez certainement déjà consulté la page d’accueil avant même d’avoir envoyé votre dossier. Pour l’entretien d’embauche, il serait toutefois préférable d’en savoir davantage qu’une seule vue d’ensemble. Vous pourriez par exemple vous préparer aux questions suivantes :

  • Que savez-vous de notre entreprise ?
  • Connaissez-vous nos produits ?
  • Savez-vous où sont nos filiales ?
  • Etc.

Arrivée et tenue vestimentaire

La ponctualité va de soi. Il est donc préférable d’arriver 5 minutes à l’avance plutôt que 2 minutes en retard. Tenez compte d’éventuels retards, que vous arriviez en train ou en voiture. S’il s’agit d’une grande entreprise, il est possible que vous deviez d’abord vous présenter à la réception pour ensuite vous diriger vers le lieu de rencontre. Si votre rendez-vous a lieu à 10h, vous ne devriez donc pas arriver seulement à 9:59. D’autre part, il ne sert à rien d’arriver vingt minutes à l’avance. Profitez du temps que vous avez pour vous promener et vous concentrer sur la rencontre à venir.

Renseignez-vous au préalable sur  le code vestimentaire de votre employeur éventuel. Vous éviterez ainsi de paraître soit trop décontracté ou encore trop chic. En cas de doute, un costume pour les hommes ou un tailleur pour les femmes sont normalement très appropriés. Il va sans dire que des tenues trop estivales ou trop décontractées, même à 30° à l’ombre, constituent un faux-pas.  

Vos questions concernant le travail

Réfléchissez à ce que vous aimeriez savoir de votre employeur. Un entretien d’embauche comporte toujours aux moins deux aspects. Vous vous présentez vous-mêmes ainsi que vos compétences, et vous souhaitez aussi vous renseignez sur l’entreprise. Ainsi, vous avez déjà préparé quelques questions.
Vous cherchez des réponses à des questions qui vous intéressent réellement, ou encore auxquelles les informations sur le site Web n’ont pu répondre. Ne vous gênez pas de demander des questions spécifiques sur le lieu de travail, telles que :

  • Où se trouve mon lieu de travail ?
  • Comment se déroule la période d’initiation ?
  • Quelles tâches me seront données pour commencer ?

En revanche, des questions telles que :

  • Quand aurai-je droit à des vacances ?
  • Combien de temps dois-je travailler ?
  • Les heures supplémentaires seront-elles dédommagées ?

ne feront certainement pas bonne impression.

Des questions pour vous

Si vous ne connaissez pas la réponse aux questions suivantes:

  • Pourquoi souhaitez-vous travailler au sein de notre entreprise ?
  • Comment envisagez-vous pouvoir nous soutenir ?

vous pouvez vous épargner cet entretien.

Préparez-vous donc à toutes sortes de questions, mais n’apprenez aucune réponse par cœur. Si on vous demande quelles sont vos compétences et que vous répondez d’une voix monotone par une longue énumération, cela ne parlera pas en votre faveur. C’est toutefois ce que vous souhaitez communiquer.

Réfléchissez donc à ce qui vous motive à vouloir vous investir au sein de cette entreprise et comment vous souhaitez apporter votre contribution. Plutôt que de tout apprendre par cœur, essayez de l’intérioriser. Démontrez à votre interlocuteur  que vous êtes le candidat idéal.

Savoir gérer la nervosité

Il est tout à fait normal de se sentir nerveux avant un entretien d’embauche. Permettez-vous ainsi une certaine nervosité sans chercher à tout prix à la combattre. Afin qu’elle ne prenne toutefois le dessus, voici deux conseils :

1.)    Une bonne préparation est la moitié du combat

Il en va de même pour un examen. Si vous êtes bien préparé, vous pouvez rester décontracté. Commencez donc votre préparation suffisamment tôt, et non le jour précédent l’entretien. Lorsque vous vous présentez à l’entretien, vous pouvez alors vous concentrer sur vous-même.

2.)    Anticipez un résultat positif

Vous pouvez tenter de visualiser l’entretien. La façon dont vous serez reçu, le déroulement de l’entretien etc. Imaginez un entretien agréable et positif, cela vous aidera à vous sentir plus décontracté et à oublier votre nervosité.

Le mot de la fin

Imaginez la situation suivante:

Dès le premier coup d’œil, l’entreprise ne vous plaît pas. Les espaces ne sont pas propres, vous êtes mal accueilli à la réception et vos interlocuteurs ne sont pas sympathiques.

Lors d’un entretien d’embauche, vous devriez aussi être en mesure de vous faire une idée de votre futur employeur. Permettez-vous donc de vous faire une idée de l’entreprise et de votre employeur.

Vous ne pensez qu’à vous enfuir ? Poursuivez l’entretien, restez courtois et retournez ensuite à la maison. Il ne vous reste qu’une chose à faire :

Vous n’avez qu’à refuser !

 

Texte: Tanja Lachmayr

Traduction: MyH 12/2012

Photo: hofschlaeger/pixelio.de

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!