De nouvelles formes d’intégration

Bureau (Photo: Claudia Hautumm / pixelio.de)
Disposer d’une place de travail est un élément déterminant d’une réinsertion professionnelle réussie. (Photo: Claudia Hautumm / pixelio.de)

L’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) soutient des projets-pilotes cherchant à favoriser l’intégration professionnelle de personnes en situation de handicap. Ces projets peuvent aussi se situer hors des dispositions établies par l’OFAS. Ainsi sera-t-il possible de développer et de mettre à l’essai de nouvelles mesures ou démarches en termes d’intégration.

L’assurance-invalidité a pour principe que les mesures d’intégration viennent en premier lieu, c’est-à-dire avent l’octroi d’une rente AI. Afin de soutenir ce développement, l’OFAS offre la possibilité de mettre en œuvre des projets-pilotes qui se situent hors des dispositions de l’assurance-invalidité. De tels projets ont pour but de favoriser l’intégration des personnes en situation de handicap.

Amélioration à tous les niveaux

Grâce à ces projets-pilotes, l’OFAS a la possibilité de développer de nouvelles mesures ou démarches et de les mettre en pratique, ce qui devrait permettre d’améliorer le processus d’intégration en général. Toutefois, les domaines suivants pourraient aussi bénéficier d’améliorations :

  • Pour l’assuré : Comment les services de consultation et de coaching peuvent-ils être améliorés ? En mettant l’accent sur les compétences plutôt que sur le handicap.
  • Mesures : L’AI connaît pour le moment les mesures d’intervention précoce, les mesures d’intégration en vue de la réinsertion professionnelle ainsi que les mesures d’ordre professionnel. Quelles nouvelles mesures seraient souhaitables ?
  • Employeur : Disposer d’une place de travail est un élément déterminant d’une réinsertion professionnelle réussie. Comment un employeur peut-il être incité à embaucher ou à maintenir une personne en situation de handicap au sein de son entreprise ?
  • Collaboration entre les institutions : De quelle façon les trois principaux systèmes d’assurance (AI, assurance-chômage et aide sociale) collaborent-ils ?
  • Rentes : Quel soutien est nécessaire afin que les bénéficiaires d’une rente AI puissent réussir leur réintégration professionnelle ?
  • Mesures d’incitation : Quelles mesures (financières) peuvent être mises en œuvre pour inciter les personnes concernées à vouloir réintégrer le marché du travail ?

En ce qui concerne l’employeur, les domaines suivants pourraient profiter de développements :

Places de travail : Les employeurs pourraient être davantage incités à embaucher des personnes en situation de handicap. On pourrait vérifier jusqu’à quel point les moyens disponibles de l’AI (tels qu’allocations d’initiation au travail ou compensation pour hausse de salaire) sont suffisants pour que les employeurs en profitent.

Maintien de l’emploi : Il s’agit ici de la possibilité d’un employé à maintenir son emploi malgré une situation de handicap. En effet, l’AI considère que les chances d’intégration sont plus élevées lorsque l’employé possède un poste de travail. Il s’agit donc de vérifier quelles autres mesures, à part les allocations d’initiation au travail, peuvent être profitables.

Bâle prend les devants

La « Charte » est un projet-pilote soutenu par l’OFAS. Celle-ci avait pour but de créer au moins 100 postes de travail pour personnes handicapées jusqu’à l’année 2012 (objectif qui a été atteint, ndlr). Ce projet vise également à éliminer les obstacles et à démontrer les possibilités.

C’est ce que cherche à réaliser l’équipe de la Charte en ayant élaboré une charte pour employeurs et associations professionnelles. Les signataires reconnaissent ainsi l’égalité des chances et la non-discrimination des personnes en situation de handicap dans tous les secteurs du travail et s’engagent à respecter et appliquer ces principes.    

Aide financière pour une intégration innovatrice

L’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) soutient de tels projets-pilotes en fournissant une aide financière.

Grâce à ces projets-pilotes, l’OFAS participe à l’intégration de personnes en situation de handicap sur le marché du travail. En ne se tenant pas en tout temps aux dispositions légales, ils constituent ainsi une façon de trouver des solutions pratiques tout en se libérant des contraintes bureaucratiques.  

 

Texte: HIA - 02/2010

Traduction: MyH - 01/2013

Photo: Claudia Hautumm / pixelio.de

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!