Messages du comité de parrainage

Pascale Bruderer Wyss, Présidente du Conseil national, 2010

«Que ce soit du point de vue humain, économique ou encore social, l’intégration des personnes en situation de handicap est un objectif qui en vaut la peine, et ceci pour nous tous.»

 

 

 

 

Prof. Dr. Roland A. Müller, membre du comité de direction de l’Union patronale suisse

«Je représente l’engagement et la bonne volonté des employeurs Suisses. Je m’engage en faveur des personnes handicapées afin qu’elles puissent intégrer le marché du travail en plus grand nombre, que leurs compétences soient davantage valorisées, et que la coopération avec les offices AI soit intensifiée. En un mot, favoriser la cohésion.»

 

 

Dr. Ellen Ringier, présidente de la Fondation « Elternsein »

«Je suis d’avis que l’existence nous présente à tous suffisamment de défis. Les personnes en situation de handicap sont particulièrement touchées. Je m’engage ainsi en faveur des personnes handicapées afin que leur vie soit le plus simplifié possible. À titre d’exemple, un plus grand nombre d’emplois doivent être créés à leur intention. Les personnes handicapées, en plus de leur situation, ne devraient pas avoir à souffrir de contraintes économiques.»

 

 

Yves Rossier, ancien directeur de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS)

« L’intégration commence sur le lieu de travail. Un emploi favorise l’estime de soi, contribue à l’autonomie et facilite les contacts sociaux. Ainsi, l’OFAS n’épargne aucun effort afin d’intégrer les personnes en situation de handicap sur le marché du travail. Le programme vise dans cette direction : l’intégration ne peut avoir lieu que lorsque tous poursuivent le même objectif, les preneurs de décision comme les personnes concernées elles-mêmes. Voilà précisément la raison d’être de ce programme; c’est pourquoi je m’engage avec toute ma conviction. »

Joachim Schoss, fondateur et président de la Fondation MyHandicap, initiateur du projet

« Au cours des dernières années, j’ai fait la connaissance d’un très grand nombre de personnes en situation de handicap, qui sont sur le marché du travail et qui souhaitent faire valoir leurs compétences. Je connais également de très nombreux employeurs qui désirent embaucher des personnes en situation de handicap, sachant qu’ils peuvent compter sur leur loyauté, leurs compétences ainsi que leur esprit d’équipe. Grâce à notre plateforme de recherche d’emploi sur MyHandicap.ch, nous voulons rapprocher les deux partis, employeurs et candidats, et accompagner ces derniers, de la première rencontre avec un employeur potentiel jusqu’à l’emploi définitif. »

Marc Walder, PDG Ringier Suisse et Allemagne, co-initiateur du projet

«L’entreprise de médias Ringier soutient le programme de façon conséquente. L’intégration de personnes en situation de handicap dans le milieu du travail est une noble tâche. Cette intégration devrait aller de soi.»

 

 

Dr. med Christian Wenk, médecin-chef, Centre suisse des paraplégiques (CSP) de Nottwil

«Je m’investis en faveur de ce projet, parce que je sais que les employés en situation de handicap sont très motivés, et travaillent consciencieusement lorsqu’ils trouvent un emploi correspondant à leur formation et à leurs compétences. Cela est dû entre autres à leur loyauté, à leur engagement et aux stratégies d’adaptation dont ils disposent. Il s’agit de reconnaître et de mieux utiliser ces énormes ressources. Nous pourrons tous en bénéficier.»