Théo Gmür, héros national malgré le handicap

Théo Gmür à PyeongChang

Paralysé du côté droit depuis l’âge de deux ans, Théo Gmür a ramené trois médailles d’or en ski alpin catégorie debout à la Suisse lors des Jeux paralympiques de PyeongChang début 2018. Inconnu jusque là, il est devenu célèbre en quelques jours.

MyHandicap (MyH) a posé quelques questions au jeune Valaisan.

MyH: Salut Théo, comment vas-tu? As-tu passé un bel été?

Théo Gmür: Ça va bien merci, un très bel été intense en entraînements et en événements. J’ai quand même profité de 2 semaines de vacances sur un voilier!

MyH: L’année 2018 aura été riche en émotions. Ça fait quoi de devenir une star, un héros national?

Théo Gmür: C’est fou, Pyeongchang a changé un peu ma vie. Comme on me l’a dit, cette starification, ça reste éphémère et pour moi, je suis devenu quelqu’un de public grâce aux médias, mais je ne veux pas me voir comme une star ou un héros, je peux encore énormément progresser et ça sera mon but pour les années à venir. C’était aussi nouveau pour les Suisses d’entendre parler des Jeux paralympiques, il est évident que mes 3 médailles ont bien aidé aussi à me faire connaître, c’est vrai :)

MyH: Qu’est-ce qui a changé pour toi depuis les paralympiques de PyeongChang?

Théo Gmür: Sur le moment, passablement de choses, mais depuis septembre, j’ai essayé de reprendre la routine, c’est-à-dire, école, entraînements, famille.

MyH: Pourquoi as-tu choisi le ski?

Théo Gmür: C’est venu naturellement, habitant Nendaz, nous allions skier le mercredi après-midi et le week-end avec mon papa, ensuite mon frère a fait ski-valais, et j’ai aussi voulu essayer la compétition avec les valides.

MyH: Le ski, t’aide-t-il à apprivoiser ton handicap, à l’accepter?

Théo Gmür: Il m’aide à l’assumer, mais le sport en général m’aide, je crois, à dépasser mes limites, à me prouver à moi-même que grâce au sport, je peux tout réussir comme un valide. En outre, le ski m’a énormément apporté que ce soit au niveau physique, social et j’en passe.

MyH: Combien de temps investis-tu dans le sport?

Théo Gmür: Tout mon temps si l’on peut dire ça comme ça, pour mes études à Macolin et ensuite mes entraînements quotidiens.

Théo Gmür

MyH: Est-ce que tu as des modèles ou des personnes qui t’ont inspiré?

Théo Gmür: Surtout mon frère, après bien entendu des Roger Federer ou Didier Cuche, Aksel Lund Svindal dans le Ski m’inspire énormément.

MyH: Quels sont tes objectifs pour la nouvelle saison?

Théo Gmür: Step by step, c’est un nouveau cycle qui commence avec un nouveau statut. Progresser techniquement sur les skis sera mon grand objectif, mais faire mieux que la saison passée sera compliqué. Il y a aussi le titre de Champion du monde qui me manque.

 

MyH: Qu’aimerais-tu recommander aux enfants et adolescents qui sont en situation de handicap?

Théo Gmür: De se donner les moyens coute que coute, malgré les difficultés, il y a encore quelques années, j’en avais marre de mon handicap, marre du regard des autres, et puis j’ai vu que c’était possible d’être en équipe suisse de ski comme mes modèles, possible de gagner aux Jeux paralympiques et qu’il y avait des solutions. Un rêve d’enfant peut devenir réalité et même avec un handicap!

Merci beaucoup Théo de nous avoir consacré un peu de ton temps. MyHandicap te souhaite beaucoup de succès pour la saison 2019!

Interview: rédaction MyH 11/18
Photos: Théo Gmür

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!