Humains et robots sur la piste de course

Même la meilleure des techniques ne sert à rien sans un utilisateur expérimenté. (Photo: EPFZ Alessandro Della Bella)

Lors du Cybathlon, 74 athlètes venus de 25 pays différents montreront au monde comment la technologie bionique les aide au quotidien. Le coup d’envoi de cette compétition sportive unique en son genre sera donné dans 100 jours. La télévision alémanique Schweizer Radio und Fernsehen (SRF) consacrera une journée entière à la thématique du Cybathlon et retransmettra en direct cette toute première rencontre sportive.

Depuis de longs mois, 74 athlètes issus de 59 équipes s’entraînent intensément. A leurs côtés, professionnels et scientifiques travaillent ensemble sur les derniers ajustements d’ordre technique. Avant la compétition proprement dite du 8 octobre 2016 à la Swiss Arena de Kloten, près de Zurich, l’interaction entre la technique et les athlètes doit atteindre la perfection. Ce n’est qu’à la force de leur persévérance que les sportifs parviennent à accomplir diverses actions: ouvrir une boîte de conserve avec une main robotisée, sauter de pierre en pierre avec une prothèse de jambe ou encore avancer en fauteuil roulant sur un sol en pente. Même des avatars virtuels arrivent à surmonter des obstacles que par la force mentale grâce à la technologie de pointe.

Des équipes issues de grandes écoles

Contrairement aux jeux Paralympiques, le Cybathlon ne se concentre pas sur les performances sportives de haut niveau. Il s’agit d’une compétition axée sur la performance technique et l’alliance parfaite entre les utilisateurs et les prothèses bioniques qu’ils portent chaque jour. Ces technologies sont développées au sein des écoles supérieures techniques les plus prestigieuses telles que l’Imperial College London, la TU Delft, ou encore les deux ETH, donc celle de Zurich organise l’événement. Des fabricants de prothèses leader sur le marché participent également à la compétition qui accueillera pas moins de 7 équipes suisses.

Quand la technologie surmonte des obstacles

Outre l’organisation du Cybathlon, qui promet d’être passionnante, l’ETH Zurich se fixe également deux autres objectifs. «Les préparatifs du Cybathlon nous ont ouvert les yeux sur les besoins des personnes qui souffrent d’un handicap» confie Robert Riener, professeur en systèmes sensorimoteurs à l’ETH Zurich et initiateur du projet. Et d’ajouter: «Trop peu d’entre nous ont conscience du quotidien difficile de ces personnes et nous souhaitons que cela change.» En parallèle, l’ETH Zurich souhaite pousser les chercheurs et développeurs afin qu’ils créent des appareils qui faciliteront le quotidien de leurs utilisateurs. A l’occasion de l’ouverture de la compétition le 6 octobre 2016, une table ronde réunissant les sommités du domaine aura également lieu. En outre, la compétition sera reconduite ces prochaines années. Les futurs Cybathlons seront consacrés à d’autres thèmes, dont notamment les possibilités qu’offre la technologie aux personnes âgées. Les prochaines éditions du Cybathlon auront pour objectif central de déterminer comment la technologie peut venir en aide aux personnes souffrant d’un handicap moteur ou sensoriel.

Projecteurs sur le Cybathlon

Cette compétition hors du commun rencontre un grand intérêt non seulement auprès des athlètes et des chercheurs, mais aussi auprès des médias du monde entier. La télévision alémanique Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), diffuseur officiel de l’événement, consacrera une journée entière aux diverses thématiques liées à cette compétition et suivra les résultats en direct du stade.

Communiqué de presse EPFZ / Cybathlon

Photo: Alessandro Della Bella

Autres informations
ETH Zurich Vanessa Bleich
Service des médias
Téléphone: +41 44 632 41 41
mediarelations(at)hk.ethz(dot)ch

Liens relatifs à cet article