Ambient Assisted Living : pour plus d’autonomie

Un homme tient une tablette et un smartphone dans ses mains, avec lesquels il communique avec son médecin. (Photo: BVMed)
Ambiant Assisted Living : pour plus d’autonomie et d’autodétermination, chez soi comme à l’extérieur. (Photo: BVMed)

Les techniques «AAL» (pour : «Ambient Assisted Living»), désignent les systèmes et procédés techniques qui permettent de réaliser un habitat intelligent. Aujourd’hui, ces procédés sont souvent utilisés pour alléger le quotidien de nombreuses personnes nécessitant davantage de soins.

L’habitat intelligent, Smart Home, ou encore Ambient Assisted Living, sont des concepts qui n’ont pas encore complètement intégré notre quotidien, mais qui, au cours des prochaines années et décennies, joueront un rôle de plus en plus important auprès des personnes âgées ou handicapées.

Assisted Living : pour une meilleure qualité de vie et plus de sécurité dans les déplacements

Les produits ou service d’assistance ne sont pas de nouvelles inventions. Les fauteuils roulants existent depuis bien longtemps déjà, tout comme les systèmes d’appel d’urgence. Le détecteur de chute, entre autres, permettant de détecter si une personne a chuté de son lit ou si elle ne fait que se déplacer, pour ensuite en avertir le personnel soignant par un signal, est un des ces produits pouvant faire partie d’un habitat intelligent.

De tels produits peuvent aussi faciliter le contact entre personnes âgées ou handicapées et le personnel soignant par l’entremise d’un téléviseur, ou encore permettre d’opérer les appareils électroménager à distance, à partir d’une commande centrale intégrée à une tablette ou un Smartphone.  

Au cours des dernières années, dans le cadre de projets de recherche ou de formation, de nombreux projets ont été lancés pour poursuivre le développement dans ce domaine. De tels projets ont pour but de mettre au point de nouvelles solutions qui permettront entre autres de favoriser une meilleure qualité de vie et plus de sécurité dans les déplacements.

Le fauteuil intelligent : GEWOS

L’Institut Fraunhofer, en Allemagne, a développé le GEWOS, un fauteuil intelligent qui permet de s’asseoir confortablement devant la télévision tout en restant en forme et en santé.

Un système de capteurs, camouflé dans les accoudoirs et le dossier, permet de mesurer en continu l’état de santé de l’utilisateur. Ce fauteuil permet ainsi d’évaluer les principales fonctions de l’organisme ainsi que de vérifier la position assise de l’utilisateur. Dans le cas où les données reçues ne concordent pas avec les valeurs normales, le système communique à l’utilisateur comment celui-ci peut entraîner son endurance ou améliorer sa position assise, par exemple dans ce même fauteuil, qui peut aussi se transformer en rameur.

Un moniteur, qui affiche les données vitales d'un patient. (Photo: hamma/pixelio.de)
Avec les systèmes AAL, les services d’assistance sont continuellement informés des changements concernant l’état de santé de la personne suivie. (Photo: hamma/pixelio.de)

Autonomie et autodétermination avec SAMDY

L’institution St-Georges, en Allemagne, a développé SAMDY, un système d’assistance à base de capteurs, qui favorise l’autonomie et l’autodétermination des personnes âgées et handicapées.
Les services de soins et d’assistance sont ainsi informés en tout temps sur la situation de santé des patients, sur les changements de leur état de santé ou les dangers potentiels.

Le système d’alarme est constitué de capteurs sans fils, situés dans divers endroits de la maison, tels que le lit ou autres installations. Les capteurs servent à mesurer les cycles d’éveil et de sommeil ainsi qu’à transmettre diverses informations sur les signes vitaux du patient, tels que le pouls, la respiration ou les battements du cœur.

Tablette « Care4Balance »

Le laboratoire iHomeLab, en Suisse, poursuit également des recherches dans le domaine de « Ambiant Assisted Living ». Le projet « Care4Blance », par exemple, a pour objectif de favoriser la coopération des intervenants en santé concernant le suivi des personnes nécessitant des soins.

Ce projet a développé une tablette permettant d’une part d’afficher les besoins en soins que nécessite la personne suivie, et d’autre part de répartir les tâches aux diverses personnes impliquées dans le suivi de cette personne. Cette tablette est active en tout temps et facile d’emploi pour les personnes âgées. Les informations sont recueillies par les utilisateurs ainsi que par les capteurs environnants. Le système identifie et analyse les demandes en soins ou encore les situations nécessitant une intervention.   

Accompagnateur personnel : CONFIDENCE

Le laboratoire iHomeLab développe également un système d’assistance, CONFIDENCE, qui offre au personnes souffrant d’une démence légère ou moyenne une solution facile d’emploi.

Ce système de technologie de l’information permet aux membres de la famille, intervenants professionnels et bénévoles de suivre à distance la situation de la personne concernée et de lui offrir un soutien en cas de besoin. Le service mobile CONFIDENCE fonctionne tel un accompagnateur individuel et portable, qui offre un soutien en fonction de la situation et du degré de perte d’orientation de la personne concernée.  

Ces modèles ne constituent que quelques exemples des systèmes d’assistance présentement disponibles ou en cours de développement. Ces systèmes, basés sur les technologies de la communication, la télémédecine ou les outils électroniques, seront de plus en plus accessibles pour les personnes âgées ou handicapées, favorisant ainsi une plus grande autonomie.  

Texte: Patrick Gunti - 07/2013
Traduction: MyH – 07/2013
Photos: BVMed, pixelio.de

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!