Antidépresseurs tricycliques

Les antidépresseurs tricycliques tels que l’imipramine sont parmi les médicaments les plus efficaces pour traiter les troubles anxieux.

Les antidépresseurs se répartissent en quelques groupes distincts, comptant entre autres les tricycliques et les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine. Tandis que ces derniers sont conçus de façon à bloquer systématiquement les récepteurs responsables de la recapture de neurotransmetteurs, les tricycliques agissent quant à eux sur plusieurs systèmes simultanément.

Bien que les antidépresseurs ne créent pas de dépendance, ils doivent toutefois être administrés pendant une période suffisamment longue et en doses suffisamment élevées. Il peut s’écouler plusieurs semaines avant que les effets ne se fassent remarquer, ce qui peut provoquer chez certains patients une certaine insécurité. Des effets secondaires sont souvent constatés au cours des deux ou trois premières semaines, mais s’effacent ensuite.

L’imipramine

L’imipramine existe depuis 45 ans, ce qui en fait l’antidépresseur le plus ancien ; il a d’ailleurs démontré son efficacité très rapidement dans le traitement des crises d’anxiété. Utilisé depuis longtemps comme antidépresseur tricyclique, il est également l’antidépresseur le plus efficace pour traiter les troubles de panique. Tous les antidépresseurs ont un effet positif sur l’humeur et un effet normalisant sur les pulsions. Le nom « tricyclique » est dérivé du lieu principal où ils interviennent en cas de dépression, faisant allusion aux trois cycles formant la composition d’une formule chimique. Ces antidépresseurs empêchent la reprise de divers neurotransmetteurs, interviennent à différents niveaux et exercent une influence sur d’autres systèmes de neurotransmetteurs.

En général, lorsque les doses sont augmentées graduellement, la plupart des personnes tolèrent l’imipramine plutôt bien. Cependant, en particulier chez les patients souffrant de troubles d’anxiété, cet antidépresseur doit être pris dans un premier temps en faibles doses. Dans le cas d’une hypertrophie de la prostate accompagnée de formation d’urine résiduelle, l’imipramine n’est en général pas recommandée, sauf sur avis d’un urologue. Ce médicament n’est également pas recommandé aux personnes souffrant de glaucome à angle fermé. Ces contre-indications valent aussi pour les personnes souffrant de lésions cardiaques, à moins qu’un examen cardiologique permette de vérifier qu’il n’existe aucun risque pour le patient. En cas de doute, il importe de s’assurer, avant le début du traitement, que ces maladies ne soient pas présentes. Il arrive souvent, au cours des premières semaines, que des effets secondaires soient observés, mais ceux-ci disparaissent normalement après quelques temps. La plupart de ces symptômes s’apparentent aux symptômes d’attaques d’anxiété, et peuvent inclure, par exemple, une transpiration intense, des tremblements, une sécheresse de la bouche, des étourdissements, la constipation, une vision floue, la fébrilité, une fatigue inhabituelle, ou des troubles du sommeil. La fréquence de ces effets secondaires diminue lorsque l’augmentation des doses se fait graduellement. Il faut donc savoir faire preuve de patience!

Autres principes actifs

La clomipramine et la doxépine font également partie du groupe des antidépresseurs tricycliques. Le choix du médicament sera déterminé en fonction du type de troubles anxieux ou d’autres maladies dont vous souffrez, ou d’autres facteurs, tels que médicaments, etc.

Texte: Helga Grafe 03/2016
Traduction: MyH 2016

Liens relatifs à cet article