Les mythes sur l’alimentation

Apprends à mieux te connaître, à t’aimer et à t’accepter tel, telle que tu es.

Parmi toutes les informations rapportées par les divers médias sur le thème de l’alimentation, en particulier sur ce qui est bon pour la santé et ce qui ne l’est pas, il est parfois difficile de distinguer le mythe de la réalité. En effet, les mythes sur les aliments sains ou amincissants entraînent souvent l’effet contraire !

Les stratégies ou conseils proposés par diverses diètes ou circulant sur les blogues alimentaires peuvent même mener à des crises boulimiques ou à des carences alimentaires. Pourtant, de nombreuses études ainsi que l’expérience acquise dans ce domaine nous montrent en quoi consiste une saine alimentation. Dissipons les mythes et faisons place à la réalité !

Mythe:
Le gras rend gras ! il est préférable d’y renoncer entièrement ! la margarine est meilleure pour la santé que le beurre !

Réalité: Les gras sont indispensables à la santé. Ils contiennent des nutriments qu’aucun autre aliment ne fournit. Non seulement une alimentation sans gras ou pauvre en gras a peu de goût, mais elle ne procure aucun sentiment de satiété. Sans gras, l’énergie n’est pas au rendez-vous. Même le système immunitaire en souffre: le manque de matières grasses peut causer une sensation de lassitude, voire entraîner un impact sur la santé. Le système métabolique fonctionne au ralenti, les plaies guérissent mal, la peau perd de son élasticité.

La production d’hormones étant également influencée par le manque de graisses, la sexualité peut aussi s’en faire ressentir, se manifestant dans une perte de libido. Sans graisses, sources de vitamines liposolubles (A, D, E, K), les hormones et les parois cellulaires ne peuvent plus se renouveler. Les poissons gras, tels que le saumon ou le maquereau, constituent une source importante de graisses animales de haute qualité.

Mythe: L’huile d’olive surpasse toutes les autres huiles

Réalité: Oui et non. Certes, l’huile d’olive est une huile d’excellente qualité, mais les huiles de tournesol, de carthame et de colza le sont tout autant. L’huile de colza possède en outre l’avantage de ne pas avoir un goût prononcé en plus d’être riche en acides gras oméga-3, et de ne posséder qu’une faible quantité d’acides gras saturés.

Mythe: La margarine, de source végétale, est meilleure pour la santé.

Réalité: La margarine est un produit de synthèse, et ne possède pas moins de calories que le beurre. Par ailleurs, l’hydrogénation (ou la solidification) des graisses donne lieu à la formation d’acides gras saturés, nocifs pour la santé.

Mythe: : Les protéines, on peut en manger tant qu’on veut ! Se nourrir presqu’exclusivement de viande permet de perdre du poids très rapidement.

Réalité: La consommation de protéines permet de libérer un plus grand nombre d’hormones de satiété, telles que la leptine, et entraîne un sentiment de satiété. Par ailleurs, une diète faible en glucides stimule la combustion des graisses. Mais attention ! en renonçant aux fruits et aux légumes, qui contiennent des glucides sous forme de sucres et d’amidon, le corps ne reçoit pas suffisamment de vitamines et de minéraux. En outre, les reins ne sont plus en mesure de transformer l’excédent de protéines, ce qui favorise le risque de formation de calculs rénaux et l’apparition de maladies osseuses.

Mythe: Les œufs sont malsains !

Réalité: Les œufs sont source de riches protéines et de vitamines liposolubles. Bien qu’ils contiennent du cholestérol, la lécithine, présente dans le jaune d’œuf, permet quant à elle de réduire le niveau de cholestérol.

Mythe: Les hydrates de carbone sont à proscrire! Il est fortement déconseillé de consommer des hydrates de carbone le soir avant d’aller au lit, ils contribuent à la formation de dépôts de graisse.

Réalité: Les hydrates de carbones ne font pas engraisser. Une portion de pommes de terre cuites contient 105 calories, tandis qu’une portion de pâtes en contient le double. Seule une surconsommation d’hydrates de carbone, ou l’ajout de sauces à la crème ultra-riche, risquent de favoriser une prise de poids.

Les hydrates de carbone sont pour le corps ce que le carburant est pour la voiture. Lorsque le corps ne reçoit pas d’hydrates de carbone, il doit se procurer l’énergie d’une autre façon, notamment auprès des muscles, ce qui provoque un affaiblissement général.

Mythe: Fruits et légumes : aussi souvent que possible, au moins 5 fois par jour. Et crus, de surcroit !

Réalité: Certes, les crudités font partie d’une alimentation saine et équilibrée. Toutefois, nos enzymes de digestion n’ont pas la capacité de pénétrer toutes les parois cellulaires d’origine végétale. Ainsi, la bêtacarotène, contenue dans les carottes, ne peut être absorbée par le corps lorsque les carotte sont consommées crues. Une surconsommation de légumes peut aussi entraîner une surcharge de notre système digestif, suscitant des ballonnements ainsi qu’une sensation de ventre gonflé. Deux portions quotidiennes de fruits, de légumes et de salade devraient être suffisantes.

Mythe: Le sucre rend dépendant !

Réalité: Certes, les sucreries ne sont pas essentielles, mais elles procurent un sentiment de plaisir. Bien que le sucre ne cause pas de dépendance physique, une éducation basée sur la récompense peut exercer une certaine influence sur notre comportement alimentaire. Une consommation de sucre entraîne des fluctuations de la glycémie, pouvant provoquer des fringales ou des pertes d’énergie. Ainsi, bien que le sucre ne soit pas défendu, il est recommandé d’y aller avec modération.

Mythe: Le pain brun est meilleur que le pain blanc

Réalité: Souvent, le pain dit «brun» doit sa couleur à l’ajout de malt. Seul le pain de grain entier est meilleur pour la santé.

Mythe: Le sucre peut être remplacé par d’autres substances édulcorantes, car elles ne contiennent aucune calorie

Réalité: Bien que les édulcorants ne contiennent aucune calorie, ils peuvent toutefois provoquer des fringales. Une étude réalisée par l’Université San Antonio au Texas révèle qu’une consommation d’édulcorants peut entraîner, à long terme, une augmentation du poids.

Conseils alimentaires

  1. La diversité embellit la vie. Tu peux manger de tout et ne devrais pas t’en empêcher. Fini les interdits !
  2. N’exagère pas ! Tout ce que tu fais de manière excessive ne te fait pas de bien.
  3. Sois à l’écoute de ton corps : que te dit-il ? tu as besoin d’amour, d’une occupation, de détente, de manger… apprends à faire la différence.
  4. Evite les régimes : ceux-ci peuvent entraîner des troubles du comportement alimentaire ou provoquer un effet yo-yo.
  5. Ce ne sont pas des aliments spécifiques qui entraînent le surpoids, mais plutôt une perte de l’équilibre énergétique.
  6. Ton corps a besoin d’hydrates de carbone, de matières grasses et de protéines, faute de quoi il te manquera des vitamines et substances minérales.
  7. Les comprimés de vitamines ne peuvent remplacer aucun fruit ni aucun légume. Les suppléments vitaminiques ne peuvent en aucune façon remplacer la combinaison d’éléments d’origine végétale présents naturellement dans les aliments.
  8. Apprends à mieux te connaître, à t’aimer et à t’accepter tel, telle que tu es. Tu es unique au monde !

Texte: Arbeitsgemeinschaft Ess-Störungen (Centre de consultation sur les troubles alimentaires)

Traduction: MyH – 12/2016

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!