Les signes précurseurs d’une dépression

La fatigue et un manque d’énergie peuvent cacher une dépression.

Bien qu’en général, une dépression soit due à un ensemble de circonstances individuelles et qu’elle puisse se manifester de façons très diverses, certains signes sont toutefois caractéristiques.

Les signes caractéristiques d’une dépression peuvent inclure, par exemple, la sensation de ne plus rien ressentir, d’éprouver de la tristesse ou un profond abattement. Tout ce qui auparavant était source de bonheur apparaît soudainement vidé de tout sens, et les activités les plus simples deviennent éreintantes.

Les troubles de dépression unipolaire et bipolaire

La majorité des personnes dépressives souffrent d’une dépression unipolaire. Un très faible pourcentage est atteint de la forme bipolaire, autrefois mieux connue sous le nom de troubles maniaco-dépressifs.

La dépression unipolaire se distingue principalement par ces symptômes:

Vide intérieur : le patient se sent complètement au désespoir, et perd tout plaisir à prendre part à des activités qui auparavant lui étaient agréables. Il est dominé par un sentiment de tristesse, d’abattement et de vide intérieur. L’origine du mot dépression provient du latin deprimere, ce qui signifie «appuyer une pression».

Perte d’énergie : le patient possède très peu d’énergie et de détermination. Les décisions les plus simples ou les tâches quotidiennes semblent insurmontables et la faculté de concentration diminue également. Les tâches qui auparavant étaient faciles à exécuter demandent désormais beaucoup plus d’énergie.

Doute de soi : le vide intérieur et la perte d’énergie entraînent une perte de confiance en soi, voire un sentiment de culpabilité ou d’infériorité.

Anxiété : dans certains cas très graves, la dépression peut aussi entraîner un état d’anxiété, voire un état de désespoir pouvant susciter des pensées suicidaires.

Selon les experts, 60% des dépressions ne sont pas traitées.

Les signes d'ordre physique

Les signes d’ordre physique pouvant indiquer une dépression comprennent entre autres les troubles du sommeil ou de l’appétit, une perte du désir sexuel, la léthargie ou encore un sentiment d’agitation. Des maux de dos, de ventre ou des migraines, ainsi que des étourdissements, peuvent également faire partie des symptômes. Le médecin ne peut normalement relier de tels symptômes à des troubles d’origine organique.

La dépression bipolaire est connue aussi sous le nom de troubles maniaco-dépressifs. Elle se caractérise par une transition rapide et fréquente entre diverses phases de la maladie. Les phases dépressives se distinguent par des symptômes également typiques de la dépression unipolaire. Le manque d’énergie et de concentration fait partie des principaux symptômes. Les phases maniaques se manifestent de manière opposée.

Les symptômes les plus fréquents sont une humeur euphorique, une joie disproportionnée par rapport à la situation, mais aussi un sentiment d’irritation exacerbée, voire d’agressivité.

Les personnes souffrant de ce trouble de dépression surestiment leur propre capacité de performance, parlent abondamment et très rapidement. Elles perdent facilement le contrôle dans la gestion de l’argent ou des contrats. Les conséquences négatives entraînées par des arrangements non respectés ne sont pas prises en compte. Une phase maniaque peut également entraîner des épisodes de délire ou d’hallucinations.

Pour la plupart des patients, la transition d’une phase dépressive à une phase maniaque peut se faire de manière graduelle, ou parfois très rapidement, au cours de la nuit. Le passage d’une phase à l’autre représente un lourd fardeau, pour les dépressifs comme pour leur entourage. Un diagnostic précoce et une intervention rapide se révèlent d’autant plus importants. Il est toujours possible de trouver de l’aide.

Les dépressions sont rarement traitées

Les experts estiment qu’environ 60% des dépressions ne sont pas traitées. Cette situation s’explique par plusieurs raisons. D’une part, les signes sont très différents d’une personne à l’autre en termes de durée et d’intensité. C’est pourquoi le médecin peut avoir certaines difficultés à diagnostiquer une dépression. Souvent, la maladie se dissimule derrière des troubles d’ordre physique. Seuls les symptômes physiques seront traités, tandis que les symptômes d’ordre mental ne sont pas pris en compte.

De nombreuses personnes peuvent éprouver des difficultés à parler de problèmes d’ordre mental ou émotif avec leur médecin. Cependant, une dépression est une maladie comme une autre, elle peut toucher chacun d’entre nous. Il est important de demander de l’aide.

Texte: Helga Grafe – 08/2015
Traduction : MyH – 09/2015

Liens relatifs à cet article