Mirtazapine, miansérine, et médicaments au lithium

Les antidépresseurs NASSA (noradrénaline et sérotonine sélectifs antidépresseurs), dont la mirtazapine et la miansérine, influencent les systèmes de sérotonine et/ou de noradrénaline.

Ces médicaments bloquent les récepteurs de la noradrénaline situés sur les neurones tout en augmentant la libération de ces neurotransmetteurs. Ils sont utilisés pour traiter les dépressions caractérisées en particulier par les troubles du sommeil ou d’agitation.

Les effets secondaires peuvent inclure la fatigue et une hausse de l’appétit. Ces médicaments comportent l’avantage d’avoir un effet sédatif important, ce qui peut être particulièrement bénéfique en début de traitement. Ils présentent toutefois le risque de provoquer de graves troubles de la formule sanguine. Il est donc essentiel d’effectuer des analyses sanguines sur une base régulière, et de surveiller d’éventuels symptômes liés à la grippe.

En outre, la tianeptine (un modulateur de glutamate), ainsi que la trazodone (antagoniste et inhibiteur de la recapture de la sérotonine) font aussi partie de cette classe de médicaments.

Médicaments au lithium

D’autres médicaments psychotropes peuvent être bénéfiques pour traiter certaines formes de dépression; dans le cas de graves dépressions, surtout lorsque des épisodes dépressifs se répètent successivement, ainsi que dans le cas de maladies maniaco-dépressives, ces médicaments peuvent s’inscrire dans la perspective d’un traitement à long terme pour empêcher les risques de récidives (prévention des récidives). Les médicaments au lithium, entre autres, sont utilisés depuis longtemps dans de tels cas, mais aussi, plus récemment, certains médicaments antiépileptiques tels que la carbamazépine ou l’acide valproïque.

Texte : Helga Grafe – 12/2015
Traduction : MyH – 01/2016

 

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!

Liens relatifs à cet article