Dépression: les relations mises à l’épreuve

Un homme et une femme en discussion animée.
Il ne faut pas toujours y aller avec des gants de velours, ni oublier ses propres besoins. (Rico Kühnel/pixelio.de)

Une dépression est une véritable épreuve, non seulement pour la personne concernée, mais également pour son entourage, et en particulier pour la relation de couple. Surmonter ensemble une telle épreuve peut toutefois consolider une relation.

Vivre avec une personne dépressive peut s’avérer très éprouvant, autant sur le plan physique que sur le plan émotif. Il est assez fréquent que les personnes se sentent dépassées par les événements, éprouvent de l’impuissance ou de la culpabilité.

Compassion

A la longue, l’humeur lourde ou agressive d’une personne dépressive peut affecter les personnes de son entourage, en particulier le conjoint ou la conjointe. Dans un tel cas, il est important de faire preuve de compassion envers la personne dépressive. Succomber soi-même à la dépression n’aidera en rien. Les proches, y compris le conjoint ou la conjointe, peuvent et doivent pouvoir se réjouir encore de ce que la vie leur apporte.

Même si cela est difficile, la plupart des personnes restent auprès de leur conjoint dépressif; leur volonté, leur engagement et leur amour leur permettent de surmonter les difficultés. La capacité à surmonter une telle épreuve est souvent perçue comme preuve de la solidité du couple.

Toutefois, la maniaco-dépression peut entraîner des conséquences plus graves. En effet, de nombreuses relations ne survivent pas aux premiers stades d’une maniaco-dépression.

Ne pas s’improviser médecin

Dans une relation où l’une des personnes souffre de dépression, il arrive souvent que le ou la partenaire s’improvise médecin. De nombreuses personnes essayent de motiver leur partenaire, de lui donner des conseils, de faire disparaître la dépression, bref, de soutenir leur conjoint dans cette période difficile.

Un coeur rouge entouré d'un bandage.
Une dépression au sein d’un couple peut être très éprouvante, mais peut aussi consolider la relation. (Simone Hainz/pixelio.de)

Toutefois, il est important de ne pas se laisser glisser dans le rôle d’un thérapeute. Les proches sont rarement formés dans ce domaine, et leur lien émotif envers la personne dépressive est souvent trop fort. Un proche, un ami ou un partenaire ne devrait jamais essayer de remplacer un thérapeute. Tôt ou tard, tous les efforts mis en œuvre pour alléger les états d’âme d’une personne souffrant de dépression peuvent laisser place à un sentiment d’impuissance et de résignation. Malgré les meilleurs arguments du monde, la personne dépressive reste en quelque sorte inatteignable.

Que peut faire un conjoint ?

Il est important de prendre la dépression au sérieux. Si nécessaire, les proches peuvent par exemple prendre en charge certaines tâches, telle que l’organisation de rendez-vous médicaux ou encore une aide aux tâches ménagères.

Il est toutefois essentiel que le partenaire tienne compte également de ses propres besoins. Malgré l’amour qu’il éprouve pour sa conjointe, il est normal qu’il ressente parfois de la colère ou se sente résigné.

Être là pour son partenaire ne signifie pas de tout abandonner et de ne pas tenir compte de ses propres besoins, bien au contraire.

Aide pour les proches

Les proches sont mieux en mesure de surmonter les épreuves liées à la dépression lorsqu’ils savent aussi ce qui leur fait du bien et qu’ils tiennent compte de leurs besoins. Il est également possible de trouver du soutien auprès de groupes d’entraide ou encore de professionnels qualifiés.

Pour toute question ou information à ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre forum. Des spécialistes sont à votre disposition pour répondre à vos questions.

Texte: M. Plattner - 09/2012
Traduction: MyH – 10/2014
Photos: pixelio.de

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!