Comment fonctionnent les antidépresseurs?

Pour en savoir davantage sur les mécanismes propres aux antidépresseurs.

Divers mécanismes médicamenteux permettent d’agir sur les neurotransmetteurs et de rétablir l’équilibre.

Inhibition de la recapture de sérotonine

Après que les neurotransmetteurs se sont attachés aux récepteurs du neurone post-synoptique et que la transmission du signal est complétée, les substances de transmission sont à nouveau transportées dans le neurone présynoptique. Ce mécanisme est connu sous le nom de recapture (reuptake).

Certaines substances actives, les inhibiteurs de recapture, agissent en bloquant uniquement la molécule de transport qui effectue le transport du neurotransmetteur. Voyant leur chemin ainsi bloqué, les neurotransmetteurs demeurent plus longtemps dans la fente synaptique et peuvent ainsi transmettre les signaux à plusieurs reprises. L’effet de ces médicaments repose sur l’inhibition de la recapture.

Augmentation de la libération de neurotransmetteurs

Normalement, le neurone présynoptique enregistre, par le biais de certains récepteurs, s’il a déjà libéré suffisamment de neurotransmetteurs. Lorsque les médicaments agissent sur ces récepteurs, la libération des neurotransmetteurs est interrompue, et ceux-ci se «noient» pour ainsi dire dans la fente synoptique.

Inhibition de la dégradation des neurotransmetteurs

Lorsque le métabolisme cérébral fonctionne normalement, les processus de construction et de dégradation des neurotransmetteurs s’effectuent da façon équilibrée. Lorsque ces processus sont inhibés par certains médicaments, les substances de transmission sont produites plus rapidement qu’elles ne sont détruites, ce qui a pour conséquence d’augmenter leur concentration. L’action des inhibiteurs de monoamine oxydase (inhibiteurs MAO ou IMAO) se base sur ce principe actif.

Texte: Helga Grafe – 11/2015
Traduction: MyH

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!

Liens relatifs à cet article