Antidépresseurs et groupes à risques

Chez les femmes enceintes ou les personnes âgées, les antidépresseurs doivent être pris avec précaution.

En ce qui concerne l’administration d’antidépresseurs, deux groupes de patients doivent être pris en considération de façon distincte.

Thérapie auprès des personnes âgées

Chez les personnes âgées, un traitement à long terme s’avère souvent nécessaire pour traiter les épisodes dépressifs. A cet effet, il est important de prendre note que les antidépresseurs peuvent entrainer un impact sur certaines maladies plus susceptibles de se manifester chez les personnes âgées, telles que les maladies coronariennes. L’élimination des médicaments ainsi que d’éventuelles interactions avec d’autres médicaments doivent également être pis en compte.

Traitement lors d’une grossesse

La prise d’antidépresseurs lors d’une grossesse doit d’abord faire l’objet d’une réflexion approfondie avec le médecin. Des études démontrent que bien que la prise d’ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) n’augmente pas le risque de malformation congénitale, elle aurait toutefois une incidence sur le risque de naissances prématurées. En outre, les médicaments ne doivent pas constituer la seule thérapie, car ils ne servent souvent que de «béquille». Ils ne peuvent en effet résoudre le problème ayant provoqué la dépression. Pour aller à la racine du problème et s’en sortir, une psychothérapie d’avère souvent indispensable.

La dépression est une maladie, et il est important d’accepter de se faire aider par son entourage. Un changement d’alimentation, l’activité physique ainsi que les médecines alternatives peuvent faire de grands «miracles».

Texte : Helga Grafe – 11/2015
Traduction : MyH – 11/2015

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!

Liens relatifs à cet article