La dépression: une maladie largement méconnue

Un homme se tient les mains devant le visage.(Photo: Gerd Altmann/pixelio.de)
La dépression, un état de détresse psychologique (Photo: Gerd Altmann/pixelio.de)

Définition: la dépression constitue un état de détresse psychologique

Le terme «dépression» signifie un état général de détresse psychologique. Si vous vous sentez dans un état dépressif, un test peut vous permettre de vérifier s’il s’agit véritablement d’une dépression. Il est toutefois indispensable de consulter un médecin. En psychiatrie, on utilise aussi les termes épisodes dépressifs ou troubles dépressifs récurrents. Selon la façon dont se manifestent les symptômes, l’OMS distingue cinq formes de dépressions:

  • Épisodes dépressifs: des symptômes typiques d’une dépression apparaissent pour la première fois et durent au moins deux semaines.
  • Dépression récurrente: un épisode dépressif se répète à nouveau.
  • Dysthymie: forme de dépression atténuée, qui se manifeste toutefois sur une période prolongée pendant au moins deux ans.  
  • Troubles de l’adaptation: des symptômes dépressifs apparaissent suite à un événement significatif voire un changement important. Les symptômes sont moins nombreux et ne durent pas aussi longtemps que dans le cas d’une dépression récurrente ou d’une dysthymie.
  • Trouble bipolaire: un trouble bipolaire est un trouble affectif, pouvant causer d’importantes sautes d’humeur ou des épisodes d’hyperactivité. Il peut s’agir de phases dépressives apparaissant en alternance avec des épisodes euphoriques. Les personnes atteintes peuvent se sentir déprimées pour ensuite se sentir très sûres d’elles-mêmes, faire des excès de consommation ou encore éprouver un besoin de sommeil moins prononcé.

La dépression se manifeste par un état prolongé de détresse psychologique. Les symptômes peuvent se manifester de diverses façons: il peut s’agir de sentiments de tristesse ou de crainte en passant par des troubles du sommeil, de fatigue, d’anxiété, d’appétit, de mémoire, ou encore d’une tendance à la réflexion, à des sentiments de culpabilité ou à des troubles physiques (tels que douleurs à l’estomac).

De nombreuses personnes peuvent aussi se sentir envahies par le désespoir, ce qui peut se manifester par des tendances suicidaires. Les personnes souffrant d’une grave dépression ne voient plus de raisons à leur existence, considèrent parfois le suicide comme une solution à leurs problèmes.

Causes: une dépression peut être causée par un changement important ou autre état aggravant

Une tendance à la dépression peut aussi dépendre de facteurs génétiques. Bien que les dépressions ne soient pas directement transmises génétiquement, certains facteurs peuvent augmenter le risque d’être touché par la dépression. Outre les facteurs héréditaires, une tendance à penser de façon négative peut aussi contribuer à ce qu’une personne développe un comportement dépressif. Lors d’une dépression, une personne a davantage tendance à concevoir ses propres aptitudes de façon négative, ainsi que son monde environnant et ses perspectives d’avenir.

Un événement dramatique ou un changement radical dans la situation de vie font partie des causes courantes pouvant entraîner une personne dans la dépression. Il peut s’agir par exemple de la perte d’un être aimé (séparation, décès) ou encore d’un événement tel qu’un accident ou une maladie. Le fait de porter un lourd fardeau pendant une longue période de temps peut aussi provoquer une dépression.

Il peut s’agir par exemple de conflits au sein de la famille ou au travail. Une surcharge professionnelle ou à l’inverse un manque de stimulation intellectuelle peuvent aussi entraîner une dépression. Malgré des symptômes apparents, les raisons menant à une dépression ne sont pas toujours évidentes.

Les dépressions dues à l’âge sont assez fréquentes en raison du nombre grandissant de personnes âgées dont la santé se détériore. La multimorbidité, qui concerne de plus en plus de personnes âgées, peut mener à une perte d’autonomie et de mobilité. Une telle situation peut entraîner un état de découragement, voire de dépression.

Traitement et thérapie: savoir reconnaître une dépression

C’est au cours d’un entretien médical que le médecin pourra établir un diagnostic de dépression. Le patient fait part de son état et d’éventuels troubles à son médecin. Celui-ci, en ciblant les questions, tentera de déterminer s’il s’agit d’une dépression. D’autres méthodes, tels que tests psychologiques, sont parfois utilisées de façon complémentaire. Les procédés d’imagerie par résonnance magnétique ou les tests sanguins peuvent aussi être effectués afin de vérifier la présence ou l’absence d’une cause organique.

En particulier pour les personnes âgées susceptibles de souffrir d’une dépression ou d’une maladie organique, il est important de tenir compte de ces deux domaines de façon distincte. On peut ainsi éviter que des symptômes physiques empêchent de reconnaître une éventuelle dépression due à l’âge.

Le traitement d’une dépression est aussi complexe que la maladie elle-même. Toutes les mesures entreprises ont pour objectif d’améliorer l’état du patient et de contribuer à une amélioration de sa qualité de vie de façon durable. Dans la plupart des cas, une thérapie ambulante peut permettre d’atteindre ces objectifs.

Toutefois, si le patient souffre d’une grave dépression ou si la thérapie ambulante n’entraîne pas d’amélioration, il faut alors envisager un traitement stationnaire en clinique psychiatrique. Cela est aussi nécessaire si une personne dépressive représente un danger pour sa vie ou celle d’autrui (entre autres en cas de tendances suicidaires).

Une personne souffrant d’une dépression sera d’abord encouragée à entreprendre une psychothérapie. Le psychologue déterminera quelles mesures correspondent le mieux aux besoins du patient. Dans une série d’entretiens, le thérapeute assistera le patient afin de l’aider à atteindre ses objectifs, tels que reprendre contact avec ses proches, favoriser les expériences positives et développer une attitude positive. Le patient pourra aussi acquérir des stratégies lui permettant de gérer les situations difficiles. Le sport ou autres activités de détente peuvent aussi contribuer à lutter contre la dépression.

En cas de grave dépression, un traitement médicamenteux peut s’avérer nécessaire. Les antidépressifs agissent pour influencer le métabolisme cérébral de façon positive. Dans certains cas extrêmes, d’autres mesures telles que la privation de sommeil peuvent être favorables.    

Lorsque la dépression s’installe durablement

Lorsque la dépression entraîne une diminution de la qualité de vie de façon durable, il est possible de vérifier auprès des assurances sociales si le patient peut bénéficier d’une rente AI. Pour effectuer une telle demande, le patient doit avoir préalablement consulté son médecin.

Texte: Philipp Jauch / Simon Müller 11-2012
Traduction: MyH – 02/14
Photo: Gerd Altmann / pixelio.de