Ajustement de l’appareil auditif

Des étudiants regroupés devant le campus. (Sebastian Bernhard/pixelio.de)
Les problèmes de l’audition peuvent entraîner un sentiment d’exclusion, surtout lorsque la personne concernée ne dispose pas d’un appareil d’audition adéquat. (Sebastian Bernhard/pixelio.de)

Ce que fait l’audioprothésiste pour favoriser l’audition et ce que vous devez faire.

Pendant que le patient met divers appareils à l’essai, ceux-ci seront ajustés de plus en plus minutieusement afin d’en garantir le meilleur fonctionnement possible. Lorsque cette étape est complétée, le patient doit à nouveau se rendre chez le spécialiste ORL, qui vérifiera l’ajustement de l’appareil et la conformité avec l’ordonnance.

Stierlen explique les démarches habituelles de prise en charge des coûts : «Le patient peut ensuite faire valoir le remboursement des coûts par l’assurance-invalidité. L’audioprothésiste établit une facture qu’il fait parvenir directement à l’AI et communique au patient sa part de contribution.»

De petits appareils modernes à peine reconnaissables

Parce qu’elles refusent d’admettre le problème ou qu’elles n’osent le déclarer, de nombreuses personnes hésitent toujours à s’équiper d’un appareil auditif. Le docteur Stierlen évoque le « syndrome de l’appareil dans le tiroir de la table de chevet » en faisant allusion au sentiment de vanité de certaines personnes. Cependant, il affirme que grâce à l’amélioration constante de ces appareils, ceux-ci sont de plus en plus facilement acceptés.

En outre, il est très important qu’un enfant malentendant puisse bénéficier dès son plus jeune âge d’un appareil auditif, puisque celui-ci favorise l’apprentissage de la langue. Les enfants acceptent aussi plus facilement de porter un tel appareil. Par contre, les personnes âgées souffrant de surdité éprouvent plus de difficultés à s’adapter un appareil auditif ; en particulier lorsqu’elles souffrent également de démence, il arrive qu’elles ressentent un sentiment de frustration qu’elles associent rapidement avec le port de l’appareil auditif. Stierlen recommande ainsi de parler plus lentement aux personnes âgées, plutôt que de parler plus fort, cela favorise la compréhension.

Lorsqu’un appareil auditif peut compenser une perte d’ouïe

Selon Stierlen, il est possible d’améliorer les troubles de l’ouïe dans presque tous les cas. L’amélioration des capacités auditives par le biais d’un appareil auditif dépend du degré de la perte d’audition. En cas de surdité avancée, une simple amélioration de 10% peut représenter un gain important, tandis que dans les cas de surdité plus légère, il est possible de gagner de 80 à 90% de capacités d’audition.

Entre un appareil standard équipé d’un simple amplificateur technique et un appareil de haute technologie comportant divers filtres de bruit, la qualité des appareils auditifs peut varier énormément. C’est pourquoi il est important, pour le spécialiste ORL comme pour l’audioprothésiste, de tenir compte de la situation actuelle du patient (âge, profession, etc.). En outre, ajoute le docteur Stierlen, il est important de ne pas attendre trop longtemps avant d’effectuer les ajustements de l’appareil en cas d’aggravation de la surdité.

Toutefois, en cas de malformation de l’oreille (par exemple à la suite d’un accident ou d’une malformation congénitale), un appareil auditif risque de s’avérer inutile. Dans une situation de handicaps multiples, par exemple en cas de déficience mentale, l’ajustement d’un appareil auditif peut se révéler très ardu, tandis que dans un cas de grave surdité ou de surdité totale, un implant cochléaire peut apporter un certain soulagement à la situation. La langue des signes peut aussi être une alternative à l’utilisation d’un appareil.

Texte: Thomas Mitterhuber - 07/2013
Traduction: MyH – 07/2013
Photos: pixelio.de

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!