La sclérose en plaques: définition et symptômes

Nerfs (Photo : Th. Reinhardt / pixelio.de)
Les nerfs sont protégés par une gaine de myéline, semblables à un câble électrique. En cas de sclérose en plaques, cette couche protectrice est attaquée et détruite par le système immunitaire. (Photo : Th. Reinhardt / pixelio.de)

La sclérose en plaques, aussi appelée «enzephalomyelitis disseminata», est une maladie chronique du système nerveux central. Il s’agit de la maladie neurologique la plus fréquente à l’âge adulte. Elle se manifeste différemment d’un individu à l’autre et les symptômes peuvent varier en gravité.

Dans le monde, plus de 2,5 millions sont atteintes de la sclérose en plaques (SEP); en Suisse, on compte environ 10 000 personnes. Malgré des recherches très poussées, la cause de la sclérose en plaques reste toujours inconnue. Il est toutefois possible d’expliquer les différentes phases d’évolution de la maladie de façon assez précise.

La sclérose en plaques est le résultat de deux processus

D’une part, la myéline, c’est-à-dire la gaine qui recouvre les nerfs, est attaquée par le système immunitaire et est détruite. Les cellules du système immunitaire traversent les parois des vaisseaux sanguins cérébraux et pénètrent les tissus cérébraux et la moelle épinière, provoquant ainsi des foyers d’inflammation et entraînant une destruction de la gaine de la myéline. Celle-ci est responsable pour le traitement des informations du système nerveux.

D’autre part, des processus régressifs entraînent une destruction progressive des fibres et des cellules nerveuses, provoquant ainsi des troubles au niveau du traitement des informations.

L’apparition des troubles est déterminée par la gravité ou la localisation des foyers d’inflammation ou des cicatrices du système nerveux central. C’est pourquoi les symptômes ainsi que la gravité de la sclérose en plaques se manifestent différemment d’un individu à l’autre. Les troubles peuvent être plutôt limités, permettant à la personne atteinte de mener une existence presque normale, mais peuvent aussi être beaucoup plus graves, entraînant ainsi un handicap permanent.

Graphique pour démontrer les étapes de la SEP. (Photo : Société suisse de sclérose en plaques)
La sclérose en plaques attaque les nerfs. (Photo : Société suisse de sclérose en plaques)

Manifestation des symptômes

Les symptômes peuvent se manifester de façons très diverses et apparaissent souvent dans l’espace de quelques heures ou quelques jours. La maladie peut entraîner des troubles visuels ou sensoriels, tels que des sensations d’engourdissement dans les bras ou dans les jambes, ou encore une paralysie des membres, des troubles de l’équilibre ou de grande fatigue. Plus rarement, les personnes atteintes peuvent éprouver des douleurs ou des troubles de concentration.

Au cours de la maladie, divers symptômes peuvent apparaître et disparaître, de façon plus ou moins marquée. Plus de la moitié des personnes atteintes souffrent de troubles de l’équilibre ou de fatigue, de troubles sensoriels ou spastiques, ou encore de troubles liés aux organes reproducteurs ou urinaires.

D’autres symptômes, tels que troubles de coordination des membres, douleurs ou difficultés de concentration, ou d’autres symptômes d’ordre psychique, peuvent également apparaître. Certaines personnes ne connaissent que peu de symptômes alors que d’autres font face à plusieurs symptômes à la fois.
 
Texte: Patrick Gunti / Société suisse de la sclérose en plaques
Traduction : MyH – 03/2014
Photo: pixelio.de, Société SEP

Liens relatifs à cet article

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!