Connaissez-vous vos valeurs?

Il est recommandé d'effectuer un CardioTest régulièrement à partir de 50 ans. (Photo: Pixabay.com)

Le risque d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral augmente fortement à partir de 50 ans.

En toute honnêteté, connaissez-vous vos valeurs actuelles de pression artérielle, de glycémie et de cholestérol ? Pourtant, il faudrait impérativement les connaître à partir de 50 ans. Ces valeurs sont en effet décisives pour votre santé au cours des années à venir.

  • Cholestérol: Le cholestérol fait partie des lipides sanguins dont l’organisme a besoin. Lorsque le taux de cholestérol LDL, le «mauvais cholestérol», reste longtemps trop élevé, il se dépose sur la paroi interne des artères. Celles-ci commencent alors à rétrécir et l’occlusion menace. La vascularisation du cœur, du cerveau ainsi que des jambes devient alors précaire.
  • Glycémie : En cas d’altération du métabolisme des glucides et d’hyperglycémie persistante (trop de glucose dans le sang), on parle de diabète. Celui-ci lèse les vaisseaux et favorise l’athérosclérose, c’est-à-dire un rétrécissement des artères secondaire à un épaississement de leurs parois par dépôts de plaques lipidiques et par calcification.
  • Pression artérielle: En Suisse, un quart de la population adulte souffre d’hypertension artérielle. L’élévation de la pression artérielle ne provoque le plus souvent pas de symptôme, mais entraîne toutefois des atteintes vasculaires et organiques, en particulier du cœur, du cerveau et des reins.

En bref : ces trois valeurs déterminent pour l’essentiel votre risque de maladie cardiovasculaire et d’accident vasculaire cérébral, conjointement aux facteurs de risque que sont le tabagisme, la sédentarité, une alimentation déséquilibrée, l’excès pondéral et le stress.

Ces facteurs de risque sont à l’origine de neuf infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux sur dix. Ils induisent un processus insidieux qui se traduit par des lésions et un rétrécissement vasculaires. Ce processus est nommé athérosclérose. L’athérosclérose se développe sur des décennies et n’est souvent découverte que lors de l’apparition des troubles de la vascularisation ou d’autres maladies graves. Plus le nombre de facteurs de risque simultanés est élevé et plus la durée et l’intensité d’exposition sont élevés, plus le risque d’accident vasculaire cérébral, d’infarctus du myocarde ou d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (ou maladie artérielle périphérique) est élevé.

Le CardioTest en prévention

Le fait de connaître ses propres facteurs de risque est un avantage pour mieux prévenir l’athérosclérose et ses dangereuses complications. La Fondation Suisse de Cardiologie recommande par conséquent un CardioTest régulier dans une des quelque 500 pharmacies certifiées pour le CardioTest en Suisse. Le CardioTest prend environ 20 minutes et comprend entre autres un bref interrogatoire, une mesure du tour de taille et de la pression artérielle, un dosage du cholestérol et de la glycémie ainsi qu’une analyse/un commentaire des résultats des examens.

Texte: Tribune médicale public / 08-2017

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!

Liens relatifs à cet article