Paraplégie : traitement et thérapie

Un homme en fauteuil roulant devant des escaliers. (Photo: iStock)
La plupart des personnes paraplégiques ont besoin d’un fauteuil roulant pour se déplacer. (Photo: iStock)

Le traitement de la paraplégie est caractérisé par diverses phases, chacune d’entre elles poursuivant un objectif distinct. La paraplégie étant causée dans 70% des cas par un accident, il s’agit d’abord, durant la phase aigüe, de stabiliser les fonctions vitales du patient et de traiter les lésions causées à la moelle épinière. Il est ensuite possible d’effectuer la mobilisation précoce et d’amorcer la réinsertion physique, sociale et professionnelle.

Phase aiguë : maintien des fonctions vitales

Des lésions de la moelle épinière peuvent entraîner la perte des fonctions motrices, sensorielles et végétatives. Les parties inférieures au segment lésé de la moelle épinière peuvent devenir progressivement paralysées. Le patient devient graduellement moins sensible au toucher et à la douleur, et n’est plus en mesure de contrôler les diverses parties de son corps, tandis que les fonctions rénales et digestives ne sont plus entièrement opératives.

Au cours de la phase aigüe, il s’agit d’abord de stabiliser le patient. Cela implique de positionner et de fixer les vertèbres cervicales, thoraciques et lombaires, afin d’éviter le glissement de vertèbres abîmées. La stabilisation permet aussi de s’assurer que les fonctions vitales soient protégées.

C’est pourquoi les personnes chez qui on observe des signes indiquant une paraplégie sont maintenues aux soins intensifs. Les médecins peuvent ainsi surveiller étroitement l’état du patient et lui administrer des médicaments en cas de besoin.

Stabilisation grâce à une opération

Lorsque la moelle épinière est gravement lésée, aucune opération ne peut réussir à la rétablir.

Lors d’un accident, la moelle épinière est souvent endommagée en raison de vertèbres abîmées. L'opération consiste alors à stabiliser la colonne vertébrale afin d’empêcher d’autres dommages. L’opération devrait ainsi permettre d’empêcher une déformation de la colonne, qui pourrait entre autres entraîner des troubles de la respiration.

Lorsque les symptômes de la paraplégie sont causés par une enflure de la moelle épinière, l’opération consiste alors à faire disparaître l’inflammation. Cette opération doit être effectuée très rapidement, si possible dans les trois jours suivant l’accident.

Dans le cas d’hémorragies de la moelle épinière, certains médicaments peuvent permettre d’augmenter la pression artérielle. Cette mesure a pour but d’améliorer la circulation sanguine dans les régions endommagées. Un tel médicament ne peut cependant être prescrit que lorsqu’aucune autre indication n’y est contraire.

Soins médicaux

Après le passage aux soins intensifs (stabilisation des fonctions vitales ou opérations d’urgence), il est possible de procéder avec les soins médicaux. Dans un premier temps, les personnes paraplégiques doivent régulièrement être tournées et déplacées afin d’éviter la formation d’escarres. Celles-ci peuvent aussi apparaître sans que le patient ne ressente de douleur.

Au début, seule une petite rougeur est perceptible, mais si toutefois la peau est lésée, cela peut donner lieu à une inflammation, pouvant mener à de graves infections. C’est pourquoi les efforts effectués aux soins intensifs et par les traitements médicamenteux ont pour but d’empêcher la contracture des muscles et la formation de plaies. Il peut aussi être nécessaire, chez certains patients, d’effectuer un cathétérisme afin de vider la vessie ou l’intestin.

Réhabilitation : apprendre à vivre avec la paraplégie

Dans la grande majorité des cas, les personnes paraplégiques doivent se déplacer en fauteuil roulant. C’est pourquoi les méthodes de traitement visent principalement à favoriser l’autonomie des patients et à faciliter leur adaptation à cette nouvelle situation. Un centre de réadaptation offre la possibilité de bénéficier de l’expertise de divers experts qui travaillent sur la base d’une étroite collaboration.

La physiothérapie et l’ergothérapie sont deux approches à travers lesquelles le patient s’entraîne à favoriser au maximum sa capacité de mouvement. L’activité corporelle contribue au maintien de la masse musculaire. Lorsque les nerfs ne sont pas tous atteints, le patient peut apprendre de nouveaux mouvements et ainsi être mieux en mesure par exemple de contrôler ses déplacements en fauteuil roulant.

D’autres approches, telles que l’aqua-thérapie et les massages, peuvent aussi s’avérer utiles. Elles peuvent entre autres contribuer à améliorer la sensibilité et avoir un impact positif sur la constitution physique. L’expérience démontre que les chances de réussir la réhabilitation augmentent avec une participation active du patient.

Réinsertion sociale et professionnelle – une approche thérapeutique approfondie

Effectuer un suivi de réhabilitation au sein d’un centre spécialisé tout en étant accompagné par divers experts pratiquant un éventail de disciplines médico-thérapeutiques représente pour le patient un avantage supplémentaire: le contact intensif avec d’autres personnes ayant le même handicap. Cette possibilité favorise l’échange entre individus tout en leur permettant de profiter mutuellement de leur expérience. Ces contacts constituent souvent une ressource importante pour les patients, même après leur séjour au centre de réadaptation.

Les contacts sociaux représentent une condition essentielle à la participation active des personnes handicapées à la vie sociale. C’est pourquoi la thérapie et le traitement de la paraplégie doit aussi tenir compte de l’intégration professionnelle. L’objectif de cette approche consiste à favoriser autant que possible l’obtention d’un emploi dans le marché primaire.

Les personnes paraplégiques peuvent obtenir un soutien à travers l’assurance-maladie ou l’assurance-accident. Les caisses d’assurance en Suisse disposent de conseillers qui sont en mesure d’aider les individus à réintégrer le monde professionnel. Les bureaux d’assurance-invalidité AI peuvent aussi fournir de nombreux renseignements.

Texte: Philipp Jauch / Simon Müller - 09/2012
Traduction: MyH – 09/2014
Photo: iStock

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!