L’infarctus du myocarde

Symbole pour indiquer la présence d’un défibrillateur automatique externe (DAE)
Symbole pour un défibrillateur (Source: Stefan-Xp / wikimedia)

Dans les pays industrialisés, l’infarctus du myocarde demeure l’une des causes principales de décès. En cas d’urgence, chaque minute compte. Vous trouverez dans ce dossier davantage d’informations à ce sujet.

Quiconque se déplace régulièrement avec les transports publics a sûrement déjà remarqué ces appareils médicaux qui sont placés à certains endroits stratégiques, tels les arrêts d’autobus: les défibrillateurs. En cas d’urgence, ceux-ci peuvent être utilisés par des personnes non-initiées, sans formation préalable. Il suffit de suivre, étape par étape, les consignes vocales et visuelles situées dans le boîtier de l’appareil. Il est impératif d’agir immédiatement, puisque dans le cas d’un infarctus du myocarde, chaque minute compte.

Lors d’un infarctus du myocarde, souvent causé par une obstruction des vaisseaux sanguins, les contractions du cœur doivent être rétablies aussi rapidement que possible, afin d’éviter les pertes de capacités ou des lésions cardiaques qui pourraient en résulter. Les possibilités d’intervention sont aujourd’hui développées à un tel point qu’il est souvent possible de minimiser, voire d’éliminer, les conséquences.    

En ce qui concerne la réadaptation à la suite d’un infarctus, le retour au quotidien, à la maison ou au travail, exige que l’on s’y penche. Lisez notre article à ce sujet.