De nouveaux spécialistes: l’Association Suisse du diabète

Logo ASD
L’Association Suisse du diabète fait fonction d’organisation faîtière pour des associations régionales. (Photo: SDG/ASD)

L’Association Suisse du diabète (ASD), fondée en 1957, a pour objectif d’améliorer la situation des personnes diabétiques en Suisse. L’ASD a depuis peu rejoint l’équipe de spécialistes de MyHandicap.

Le diabète est une maladie qui suscite de nombreuses questions. Comment dois-je me nourrir, est-ce vraiment grave, puis-je encore manger ceci ou cela ? Quelle conséquence le diabète a-t-il sur ma vie professionnelle, sur ma vie amoureuse ?

Répondre aux questions

Afin de répondre à ces questions et bien d’autres encore, l’Association Suisse du diabète établit un lien entre personnes concernées, organisations et spécialistes.

Cette organisation faîtière regroupe 19 organisations régionales et cantonales. Des associations de spécialistes médicaux et non-médicaux (Société Suisse d'Endocrinologie et Diabétologie), présents partout en Suisse, sont également représentées au sein de l’ASD. En tout, ces 19 organisations comptent ensemble environ 25 000 membres. Tous ne sont pas atteints du diabète ; parmi ceux-ci, on compte également des proches, des experts ou encore des personnes qui ne sont pas directement concernées par le diabète.

On peut retrouver, sur le site web de l’ASD, de nombreuses informations concernant le diabète. Un visiteur de ce site nous dit : « Je peux trouver ici plus de réponses que mon médecin est en mesure de m’en donner ». Le diabète étant une maladie qui affecte pratiquement toutes les sphères de la vie, il est très difficile, pour un médecin, de pouvoir répondre à toutes les questions. 

Personnes de référence

Pour cette raison, les conseillers spécialistes sont, en plus des médecins, des références importantes pour  les personnes diabétiques. Ceux-ci établissent le diagnostic et déterminent la thérapie à suivre.

Les spécialistes pour le diabète, les nutritionnistes, ou encore les travailleurs sociaux sont souvent mieux en mesure de reconnaître les besoins des personnes diabétiques et s’engagent pour représenter leurs intérêts. Ils les aident, ainsi que leurs proches, à s’ajuster à la nouvelle situation. Ils peuvent offrir un suivi médical ou psychosocial.

Les personnes diabétiques se rencontrent et peuvent échanger entre eux. Cependant, le « diabète » en tant que tel ne doit pas toujours être le centre de leurs discussions. C’est pourquoi de nombreuses activités leur sont offertes, tels que randonnées, excursions, groupes de sport, cours de cuisine et bien plus encore. Cette diversité peut leur faciliter le contact avec d’autres personnes diabétiques.

Fleur dessinée dans le sucre
Lorsque leur vie dépend du sucre… (Knispeline / pixelio.de)

Afin que les petits ne manquent de rien

Pour les plus petits, il existe aussi de nombreuses possibilités. Chaque année, six camps de vacances en plus d’un camp de ski sont organisés à travers la Suisse. Les enfants diabétiques y sont bien encadrés par un personnel compétent, c’est-à-dire des médecins, aides-soignants et cuisiniers spécialisés, sans oublier les guides de camps.

À travers le jeu, les enfants réalisent qu’ils ne sont pas seuls, et qu’ils peuvent apprendre à mener une existence normale malgré leur maladie. Ils reçoivent d’utiles conseils, et peuvent bénéficier de l’expérience d’enfants plus âgés, qui souffrent également du diabète. Ils apprennent ainsi à devenir plus autonomes.   

Spécialistes chez MyHandicap

Afin de rejoindre un plus grand nombre de personnes concernées ou qui s’intéressent au diabète, l’ASD répond, dans le forum, à toutes vos questions à ce sujet.

Vous trouverez ici  de plus amples informations au sujet de l’ASD et des associations régionales.  


Texte: SDG / M. Plattner

Traduction: MyH - 10 / 2012

Photos: pixelio.de / SDG ASD

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!