Les multiples façons d’aborder l’autisme

Images de smileys, l'un qui sourit, l'autre qui est contrarié. (Photo: Markus Vogelbacher/pixelio.de)
Les personnes autistes ne peuvent déchiffrer qu’avec difficultés la mimique de leur interlocuteur. (Photo: Markus Vogelbacher/pixelio.de)

L’autisme peut se manifester de très multiples façons. Certaines caractéristiques se retrouvent chez presque toutes les personnes autistes ; il existe aussi des comportements qu’il faut savoir adopter en présence d’autistes.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) compte l’autisme parmi les graves troubles du développement. Les personnes atteintes d’autisme souffrent de troubles de la perception et du traitement de l’information. Le spectre de l’autisme comporte divers degrés d’atteinte et peut être la cause de handicap ou restrictions plus ou moins sévères.

Les autistes et leurs particularités

Afin de mieux comprendre le comportement des autistes, il est important de mieux connaître les particularités et les restrictions qui caractérisent leur perception et leur façon de penser. Il s’agit en particulier de :

  • Restrictions propres au comportement non-verbal tel que contact visuel, expression faciale, attitude corporelle, gestique;
  • Compréhension littérale, ce qui peut entraîner certaines difficultés de compréhension, par exemples des métaphores ou des remarques ironiques;
  • Sensibilité accrue ou manque de sensibilité à l’égard de stimuli visuels, auditifs ou tactiles;
  • Difficulté à reconnaître ou à comprendre les opinions d’autrui;
  • Obstination à observer des rituels ou des routines et difficulté à anticiper les changements et à les accepter;
  • Fixation sur des points d’intérêts particuliers.

Que signifient de telles restrictions pour un autiste, dans sa vie de tous les jours ? Il n’existe bien sûr pas de réponse unique à une telle question, tout simplement parce que chaque autiste est un individu à part entière.

Les autistes suscitent souvent de l’incompréhension

Toutes ces caractéristiques ont en commun que l’autisme est souvent perçu comme une forme d’aliénation. De nombreuses personnes tentent de prodiguer leurs conseils à cet égard; le plus important est de savoir comment les choses sont vécues par les autistes eux-mêmes.

Ein Mann klingelt an einer Türe. (Bild: Siegfried Fries/pixelio.de)
Les personnes autistes n'aiment pas les visites spontanées. Mieux vaut s'annoncer à l'avance! (Photo: Siegfried Fries/pixelio.de)

Prendre conscience du comportement des personnes autistes

Katja Carstensen est autiste (syndrome d’Asperger) et est l’auteur de nombreux livres à ce sujet. Elle est également l’auteur d’un site web (Homepage "Aspie - na und", en allemand), où elle offre son soutien aux personnes présentant des troubles du spectre de l’autisme, à leurs proches et leurs amis, tout en sensibilisant la population à la cause des autistes. Elle a créé, sur sa page web, une sorte de «mode d’emploi», direct, franc et sincère, et sans une once d’ironie:

  • «Aidez-nous à mieux vous comprendre, dites-nous ce que vous pensez.»
  • «L’ironie et les jeux de mots sont peut-être drôles ; aidez-nous à mieux les comprendre lorsque le sens nous échappe!»
  • «Prenez nos paroles telles quelles ; nous disons ce que nous voulons dire et ne sommes pas en mesure de donner un autre sens à ce que nous disons à travers le ton, la mimique, la gestique. Vos tentatives d’interprétation risquent de susciter l’incompréhension.»
  • «Pour vous, donner la main est peut-être un signe d’amabilité ; pour nous, cela représente une intrusion dans notre sphère privée, ce que nous n’accordons qu’à nos amis intimes. Veuillez respecter cela.»
  • «Beaucoup d’entre nous sommes sensibles au bruit ou au toucher ; épargnez-nous vos gestes d’attention, aussi bien intentionnés soient-ils, et veuillez faire preuve de compréhension lorsque nous nous retirons pour nous éloigner du bruit.»
  • «Toute personne autiste devrait porter sur elle une pancarte indiquant «PRIERE DE NE PAS DERANGER», en particulier lorsqu’elle est concentrée sur une activité. Une perturbation peut provoquer de fortes réactions, veuillez donc faire preuve de tact et nous déranger seulement s’il le faut.»
  • «Nous aimons les règles et que tout soit en ordre (à notre façon, bien entendu). Les sorties et activités doivent être planifiées à l’avance, nous perdons le nord lorsque quelqu’un s’invite sans s’annoncer. Et NON, je n’aime pas faire une visite spontanée chez la voisine après avoir fait les courses, pour la seule et unique raison que c’est sur notre chemin. Tous ces imprévus peuvent faire en sorte que ma journée soit complètement perdue.»
  • «Epargnez-vous les visites spontanées, il existe tant de possibilités, telles que l’internet ou le téléphone, pour vous annoncer ou organiser une visite (et au moins un jour à l’avance).»

La mise en application de ces conseils, et en général l’acceptation des caractéristiques propres aux autistes (qui pour l’entourage peuvent sembler étranges), sont un bon point de départ pour apprendre à côtoyer les personnes atteintes de l’autisme.

Texte: Patrick Gunti - 09/2013
Traduction: MyH – 09/2013
Photos: pixelio.de

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!