Déficience intellectuelle

Un père lange son enfant. (Photo: Barmer GEK)
Une déficience intellectuelle peut être provoquée avant, pendant ou après la grossesse. (Photo: Barmer GEK)

Qu’est-ce qu’une déficience intellectuelle ? De nombreuses institutions se sont penchées sur la question et proposent  les définitions suivantes.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la déficience intellectuelle comme «la capacité sensiblement réduite de comprendre une information nouvelle ou complexe, et d’apprendre et d’appliquer de nouvelles compétences».   

L’Association américaine des déficiences intellectuelles ou développementales (AAIDD) propose une définition plus précise : l’état de déficience intellectuelle est caractérisé par un quotient intellectuel (QI) inférieur à 70 et un comportement adaptif déficitaire, et se manifeste avant l’âge de 18 ans. Souvent, il est question de troubles d’apprentissage, constatés en milieu scolaire, en lien avec la déficience intellectuelle.  

Diagnostic de la déficience intellectuelle

Un test d’intelligence peut permettre d’apporter certaines explications, mais ne peut suffire à lui seul pour établir un diagnostic. Le comportement adaptif doit également être pris en considération, puisque les limitations qui y sont reliées affectent tous les aspects de la vie au quotidien.

Ainsi, selon la sévérité de la déficience, la personne peut être atteinte dans ses capacités d’autonomie, de communication et de socialisation.

Des pilules multicolores éparpillées sur une table. (Photo: Barmer GEK)
De nombreuses recherches sont effectuées sur les médicaments concernant les déficiences intellectuelles. (Photo: Barmer GEK)

Symptômes de la déficience intellectuelle

Dans la plupart des cas, une personne ayant une déficience intellectuelle manifeste aussi des troubles d’apprentissage. Ceux-ci peuvent être causés par une lésion cérébrale ou encore des troubles de la fonction cérébrale. Ces limitations sont souvent constatées au cours de la petite enfance et peuvent être accompagnées d’un retard concernant le développement de l’enfant. Toutefois, il est important d’établir un diagnostic sur des bases professionnelles et de ne pas se laisser envahir par le doute en cas de symptômes isolés.  

Causes de la déficience intellectuelle

Tout ce qui peut nuire au développement cérébral peut être considéré comme une cause d’une déficience mentale. Cela peut avoir lieu avant, pendant ou après la grossesse, ou encore au cours de la petite enfance. Les causes d’origine génétique, une méningite, une consommation d’alcool ou un déficit en oxygène au cours de la grossesse, ou encore un accident, de tels incidents peuvent provoquer une déficience intellectuelle. Le syndrome de Down compte parmi les causes génétiques les plus fréquentes.

Texte : Kerstin Otto – 05/2013
Traduction : MyH – 05/2013
Photos: Barmer GEK

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!