Flexibilité et satisfaction au travail pour les personnes handicapées

Une jeune femme souriante (Photo: Rainer Sturm/pixelio.de)
Une grande satisfaction en milieu de travail au sein des employés a une influence positive sur l’entreprise en général. (Photo: Rainer Sturm/pixelio.de)

La satisfaction au travail a-t-elle la même signification pour les personnes handicapées que pour les personnes sans handicap? Quel impact la flexibilité qu’une entreprise peut offrir a-t-il sur la satisfaction de ses employés? Voici les résultats d’une étude réalisée par le CDI.

La question à savoir s’il existe une différence dans la façon dont les personnes handicapées se sentent en milieu de travail par rapport aux personnes sans handicap est un aspect central de la recherche dans le domaine du handicap en milieu de travail. Une étude réalisée par une équipe de chercheurs du CDI de l’Université de Saint-Gall (Baumgärtner, Dwertmann, Böhm & Bruch) fait la lumière sur l’influence de la flexibilité sur la satisfaction au travail concernant les personnes avec ou sans handicap.

Les avantages de la satisfaction au travail pour les entreprises

Une grande satisfaction au travail exerce une influence positive, non seulement sur l’individu mais aussi sur l’entreprise. Ces avantages se caractérisent par un meilleur rendement, moins d’absences, un plus grand engagement de la part des employés ainsi qu’un plus faible taux de démissions. Les entreprises devraient donc viser à favoriser et à maintenir une grande satisfaction au travail au sein de leurs employés.

Pourquoi la flexibilité est importante pour les employés en situation de handicap
Il arrive souvent que les personnes handicapées aient des besoins particuliers en contexte de travail, par exemple en ce qui concerne les ajustements à faire sur la place de travail. Les recherches démontrent que la mise en place de solutions individuelles dépend de la flexibilité de l’entreprise ainsi que du milieu de travail lui-même. Ainsi, les personnes handicapées qui travaillent au sein d’une entreprise qui démontre une grande flexibilité et tient compte des besoins individuels éprouvent une plus grande satisfaction au travail.

Collecte de données et mesure de la flexibilité

L’étude dont il est question s’est basée sur les informations recueillies auprès de 4141 employés provenant de 110 PMU. La flexibilité a été examinée sous deux aspects, notamment le degré de formalisation au sein de l’entreprise. La formalisation se réfère à la mesure dans laquelle les règles sont définies par écrit. Trop de formalisation mène en général à des procédures rigides et bureaucratiques, ce qui indique que cela peut nuire à la mise en place de solutions individuelles.  

Le second aspect de la flexibilité dont il est question concerne la centralisation, qui réfère à la répartition du pouvoir et des responsabilités au sein d’une entreprise. Dans une entreprise au pouvoir centralisé, le contrôle et le pouvoir décisionnel reviennent principalement à la personne la plus élevée dans la hiérarchie. Cela signifie généralement que les décisions relatives aux solutions individuelles sont généralement prises par les hauts placés plutôt que par les supérieurs directs de l’employé handicapé. L’étude précise que cela peut mener à un ralentissement de la mise en œuvre de mesures d’ajustement ainsi qu’à des décisions non optimales, car la personne responsable des décisions ne connaît souvent pas la situation suffisamment bien.

Résultats de l’étude

Les résultats de l’étude révèlent le tableau suivant: il n’existe pas de différence notable en ce qui concerne la satisfaction au travail entre les employés handicapés et ceux sans handicap. En outre, les résultats indiquent qu’une grande centralisation exerce un impact négatif sur la satisfaction au travail de tous les employés, mais en particulier pour les employés handicapés. En d’autres mots, cela signifie qu’une grande centralisation et des structures hiérarchiques entraînent une insatisfaction générale, mais que cela se manifeste plus fortement chez les personnes handicapées.

En ce qui concerne la formalisation, cela n’entraîne pas d’effet négatif, contrairement aux attentes. Cela peut être expliqué par le fait que bien qu’un niveau élevé de bureaucratisation ne soit pas idéal, un minimum de règles est toutefois nécessaire, ceci pour garantir les droits des employés et en assurer la mise en œuvre.

Que signifient ces résultats pour la pratique?

La mise en place d’un milieu de travail décentralisé a un effet positif sur la satisfaction au travail pour tous les employés en général, mais en particulier pour les employés en situation de handicap. Il serait donc judicieux de viser à décentraliser les structures d’entreprises. Déléguer le pouvoir décisionnel à des strates hiérarchiques moins élevées permet une prise de décisions plus rapide et une plus grande marge de manœuvre pour effectuer le travail au quotidien. Cela améliore les possibilités de réaction en ce qui concerne les besoins particuliers de tous les employés et en particulier de certains groupes, tels que les personnes âgées, les parents de petits enfants ou les employés handicapés.    

Texte: Miriam Baumgärtner - 05/2014
Traduction: MyH – 10/2014
(Ce texte a également été publié en version originale dans le Journal HCP Nr. 01-2014)
Photo: pixelio.de     

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!