Un chien pour toutes les occasions

Les chiens d'assistance apprennent entre autres à vider la lessiveuse. (Photo: Fondation pour chiens d'aveugles)

Un chien d’assistance est un compagnon de tous les moments, qui assiste les personnes en fauteuil roulant à mieux gérer leur quotidien. Celles-ci gagnent ainsi en autonomie et en estime de soi.

Un chien d’assistance permet de soulager la charge des proches et du personnel soignant. Au cours de sa formation, il acquiert nombre de compétences venant combler celles pour lesquelles une personne handicapées dépend d’une aide externe. Il peut s’agir par exemple de:

  • Ouvrir et fermer les tiroirs
  • Se vêtir et se dévêtir
  • Ramasser un objet tombé sur le sol
  • Prendre le téléphone
  • Allumer ou éteindre la lumière
  • Faire la lessive
  • Chercher de l’aide et bien d’autres choses encore

En résumé: un chien d’assistance contribue à améliorer la qualité de vie d’une personne en situation de mobilité réduite. Il permet aussi de faciliter les contacts sociaux ; en effet, les passants éprouvent parfois une gêne à approcher les personnes handicapées. Un chien peut agir en tant que facilitateur entre personnes handicapées et non-handicapées, en favorisant le contact et la communication.

Le chemin menant à un chien d’assistance

C’est en 2012 que la Fondation suisse pour chiens d’aveugles a entrepris la formation de chiens d’assistance en intégrant les «Chiens d’assistance Fides». Un premier entretien de consultation personnelle avec l’école à Allschwil est suivi d’une consultation au domicile du candidat. Les instructeurs ont ainsi la possibilité de gagner un aperçu des conditions et exigences mutuelles. Une première évaluation positive donne suite à un stage de deux jours au domicile du client, au cours duquel celui-ci est accompagné par l’instructeur et son chien.

L’expérience dont bénéficie l’instructeur permet au candidat de pouvoir s’imaginer ce à quoi pourrait ressembler la cohabitation avec un chien d’assistance. Au cours de l’entretien final, l’instructeur passe en revue les expériences vécues et envisage les démarches à suivre. Si cette évaluation se révèle positive, il est alors possible d’aller de l’avant et de procéder au choix d’un chien.

Simone Ruscher est entraineuse à l'école pour chiens d'assistance. (Photo: FOndation pour chiens d'aveugles)

Formation au domicile

Le client et le chien suivent ensuite une formation approfondie qui a lieu pendant une demi-année. La phase la plus intensive dure normalement deux fois une semaine (avec une pause d'une semaine entre les deux). La formation a lieu au domicile du client et est supervisée par l’instructeur qui a formé le chien.

Financement

Le détenteur du chien d’assistance reçoit ensuite le chien gratuitement. Le financement est assuré par la Fondation ainsi que, selon les cas, par l’assurance-invalidité. La Fondation, voire l’assurance-invalidité, prend en charge les coûts de vétérinaire et paie une compensation pour les frais de nourriture du chien.

Suivi effectué par l’équipe

L’établissement de formation offre un suivi gratuit pendant toute la durée d’intervention du chien d’assistance. Les détenteurs sont régulièrement invités à participer à des cours de formation continue. Le chien demeure propriété de la Fondation durant toute sa vie.

Un chien d’assistance pour vous ?

Vous êtes en fauteuil roulant et êtes intéressés à un chien d’assistance ? La Fondation suisse pour chiens d’aveugles se fera un plaisir de vous renseigner et vous invite à un entretien personnel.

Visite à Allschwil

Les visiteurs intéressés à acquérir un chien d’assistance se feront offrir une visite guidée de l’école. Une partie de cette présentation consiste à observer un chien d’assistance au cours de son travail. Les jours de visite ont lieu sur une base régulière, les premiers samedi du mois à 15h.

Le programme débute avec un film d’information sur les deux catégories, c’est-à-dire les chiens d’aveugles et les chiens d’assistance. A la suite du film, les visiteurs ont la possibilité d’observer un chien d’aveugles «à l’ouvrage» dans un jardin d’obstacles. L’instructeur procède ensuite à une visite guidée des lieux, pendant laquelle il est possible d’observer les chiens en cours de formation et même, parfois, les petits chiots en train de s’amuser.

Texte : Fondation suisse pour chiens d’aveugles / MyHandicap 12/2013 (nouvelle version)
Traduction: MyH - 02/2014
Photos: Fondation suisse pour chiens d’aveugles


Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!