Le «petit coin» sans obstacles

Toilette adaptée munie de poignées d'appui, dossier et porte-rouleau de papier de toilette (Photo: clipdealer.de)
Toilette adaptée (Photo: clipdealer.de)

Dans aucun autre espace de la maison la sphère privée n’est-elle aussi importante que dans la salle de bain. Pour que les personnes handicapées puissent utiliser cet espace de façon autonome, il importe de tenir compte de leurs besoins spécifiques en termes d’accessibilité.

Bien que les salles de bain soient de plus en plus conçues comme des espaces de bien-être, elles demeurent néanmoins souvent le plus petit espace de la maison. Pour les personnes handicapées, il est d’autant plus important que cet espace leur offre suffisamment d’espace. Les besoins spécifiques sont toutefois différents selon le type de handicap et le degré de restriction de mouvement. Les personnes en fauteuil roulant et les personnes requérant des soins nécessitent davantage d’espace.

Planifier suffisamment d’espace

En tout premier lieu, la porte doit mesurer au moins 90 cm de largeur et pouvoir s’ouvrir vers l’extérieur, afin de permettre un passage facile. Dans la salle de bain, les personnes en fauteuil roulant nécessitent suffisamment d’espace afin de pouvoir se déplacer. Des dimensions de 180/165 cm sans baignoire, ou 180/235 cm avec baignoire permettent diverses possibilités d’aménagement.

La toilette devrait être installée en tenant compte d’une profondeur de 70cm, allant du devant de la toilette jusqu’au mur. Cet espace permettra à la personne en fauteuil roulant d’installer les deux sièges en parallèle.

La hauteur idéale

Il est également important de planifier suffisamment d’espace autour du lavabo. Il est recommandé de planifier 90 cm d’un côté et 30 cm de l’autre. En général, les toilettes sont surélevées à une hauteur de 40 cm, ce qui permet le passage avec un fauteuil pour douche. Toutefois cette hauteur n’est pas compatible avec tous les fauteuils roulants. Il existe aujourd’hui des toilettes à hauteur réglable, ce qui permet à tous les habitants du ménage de l’utiliser. Chaque personne peut ainsi adapter la hauteur de la toilette selon ses besoins.

Toilette adaptée, munie d'un système de contrôle à distance.
Certaines installations peuvent être contrôlées par un système de commande à distance. (Photo: 2008 Grohe AG)

Barres d’appui, soutien essentiel

Un autre aspect très important de l’aménagement adapté consiste à équiper la toilette de barres d’appui rabattables. Selon la norme SIA 500 (en vigueur depuis 2009), la barre d’appui devrait être située à 20-25 cm de la lunette, et la poignée à 15 cm du devant de la toilette. L’espace entre les deux barres devrait idéalement mesurer 70 cm. Selon le type de handicap, certaines installations devraient être équipées d’un appui pour le dos.

Tout à portée de main

Il convient également de tenir compte du porte-rouleau papier de toilette, qui devrait être situé à portée de main. Par ailleurs, la chasse d’eau devrait pouvoir être activée avec un minimum d’effort, tel qu’à l’aide d’un système de déclenchement latéral.

La toilette «intelligente»

Au cours des dernières années, l’aménagement des toilettes adaptées a connu de nombreux développements. Les personnes handicapées peuvent désormais compter sur des installations qui leur permettent un accès et un usage facilité de cet espace souvent restreint. C’est ainsi que la possibilité de régler la hauteur du siège de la toilette facilite le transfert du fauteuil roulant à la lunette. Des barres d’appui à hauteur ajustable permettent aussi un déplacement plus facile. Un système de chasse d’eau et de nettoyage automatique garantit la propreté des installations.

Les toilettes modernes et accessibles peuvent aussi être équipées d’un système de commande à distance, voire d’un contrôle vocal, permettant d’activer la chasse d’eau ou de rabattre les barres d’appui.

Texte: Patrick Gunti - 11/2012
Traduction: MyH – 01/2015
Photos: clipdealer.de / Grohe

Vous avez des questions? N'hésitez pas à poser vos questions sur notre forum!