S’enregistrer ici pour rédiger une contribution. Pour les utilisateurs enregistrés, se connecter dans le champ supérieur droit.

que faire avec une personne qui n'admet pas qu'elle est dépressive et vit en parallèle?

Le statut de sujet: ouvert

 » Forum MyHandicap
Landesflagge: CA
Jolinca
Auteur du fil
Contributions: 1
Ma conjointe ne m'adresse plus la parole depuis près de trois ans à moins que cela ne soit absolument nécessaire. Bref, elle m'ignore. J'ai tenté à plusieurs reprises de lui demander pourquoi. Aucune réponse. Elle vit en parallèle du reste de la famille.
le: 21. 03. 20 [20:01]
Die Website für Menschen mit Behinderung und schwerer Krankheit / Community for disabled people
Landesflagge: FR
Lucas_Bemben
Contributions: 15
Bonjour,

Merci de votre message et de la confiance qu'il témoigne.

Votre question concerne votre sentiment que votre conjointe présente un syndrome dépressif, ainsi que la rareté de communication que vous constatez dans vos rapports avec elle depuis trois ans.

En ce qui concerne le syndrome dépressif, celui-ci répond à un ensemble de signes cliniques précis. Il implique, entre autres, des émotions de tristesse et une difficulté dans la vie quotidienne pouvant concerner plusieurs dimensions telles que le corps (fatigue, voire épuisement), le fonctionnement général (alimentation, sommeil, vie intime) ou encore le fonctionnement cognitif (concentration, capacité à faire face, à trouver l'énergie pour réaliser les choses).
Il s'agit d'une affection grave pouvant fortement influencer la qualité de vie quotidienne de la personne qui en est atteinte, ainsi que celle de ses proches. L'isolement n'est pas rare, et prend le sens d'un repli sur soi plutôt que d'une hostilité vis-à-vis de l'entourage.

Il arrive que les personnes qui vivent cette épreuve ne soient pas en mesure de s'en rendre compte par elle-même, ou du moins d'accepter l'étendue de la problématique qu'elles traversent.
Dans ce domaine, c'est la douceur et la délicatesse qui priment, car il s'agit d'aider l'autre sans toutefois lui faire violence ou le culpabiliser. Le syndrome dépressif implique, en effet, une réelle fragilité au niveau des réactions de culpabilité ou de dépréciation de soi-même.
Le point de repère est ici non pas ce qu'on attend de l'autre mais bien ce qu'il est en mesure de faire, à l'endroit dans lequel il se situe actuellement dans sa propre existence. Il est nécessaire d'aller à son rythme car il s'agit d'un chemin que chacun emprunte à sa manière, avec ses forces et ses faiblesses qui fluctuent en permanence.

On devine à votre message toute la bienveillance qui vous porte dans votre inquiétude.
Pour l'aider au mieux, et en raison du caractère médical d'un trouble de l'humeur, je vous conseillerais en première intention d'en parler avec elle, pour essayer de l'amener à verbaliser les difficultés qu'elles traversent. C'est la première étape pour inciter à la demande d'aide.
L'absence de communication rend la chose difficile, mais peut-être existe-t-il des moments plus propices que d'autres? Peut-être également des supports plus favorables, comme par exemple l'écriture d'une lettre?

En seconde intention, si vous sentez que votre conjointe vit une situation néfaste pour sa santé, il est toujours possible, et même souhaitable, d'alerter le médecin traitant. Celui-ci dispose d'une expertise professionnelle dans le repérage des signes cliniques et peut aborder la situation avec elle. Il serait alors envisageable qu'il puisse orienter vers une démarche de soin s'il estime qu'il s'agit d'une atteinte qui le nécessite.

Il est également possible de proposer une aide à la communication de couple, telle que celle que peut fournir un psychologue ou un psychiatre. Certains sont spécialisés dans ces questions (thérapeutes de couple) et peuvent vous aider à rétablir une relation plus propice aux échanges.

J'espère que ces quelques conseils auront pu vous être utiles et vous remercie à nouveau de votre confiance.

Vous souhaitant le meilleur pour la suite, à vous comme à votre conjointe.

Lucas Bemben
Psychologue clinicien, Psychothérapeute
le: 25. 03. 20 [23:58]
Die Website für Menschen mit Behinderung und schwerer Krankheit / Community for disabled people