S’enregistrer ici pour rédiger une contribution. Pour les utilisateurs enregistrés, se connecter dans le champ supérieur droit.

Bj.Je voudrais savoir si le diabete de type 2 peut se guérir?

Le statut de sujet: complété

 » Forum MyHandicap
Landesflagge: TG
BAH
Auteur du fil
Contributions: 1
Diabète 2 peut être guéri?
le: 18. 01. 16 [04:36]
Die Website für Menschen mit Behinderung und schwerer Krankheit / Community for disabled people
Landesflagge: CH
Catherine_MyHandicap
Contributions: 17
Bonjour
Merci de votre intérêt pour la Fondation MyHandicap!

pour répondre à votre question, certaines études font état de la possibilité de guérir du diabète de type 2 (à ce sujet, voir, entre autres le communiqué publié par l'Université de Genève: www.unige.ch/communication/lejournal/journal95/article2.html )

Le diabète de type 2 résultant souvent d'un mode de vie sédentarisé et d'une situation de surpoids, les facteurs contribuant à sa guérison nécessitent la prise en compte d'un changement de certaines habitudes de vie: saine alimentation, activité régulière, etc. Cependant, comme l'expliquent les auteurs de l'étude, le Pr Alain Golay et le Dr Grégoire Lagger, les résultats ne sont pas garantis, et dépendent de nombreux facteurs. Mais il ne faut pas oublier que tout changement en vue d'améliorer ses habitudes de vie entraîneront des résultats positifs sur l'état de santé général du patient!

Si vous désirez en savoir davantage, n'hésitez pas à nous donner plus détails, il nous fera plaisir de répondre à vos questions.

cordiales salutations,
Catherine
rédaction MyHandicap
le: 18. 01. 16 [09:08]
Die Website für Menschen mit Behinderung und schwerer Krankheit / Community for disabled people
Landesflagge: CH
Dawn
Contributions: 7
Bonjour,

En effet, puisque dans la grande majorité des cas le diabète de type 2 survient à cause de facteurs qui peuvent être améliorés dans le quotidien (alimentation, activité physique etc), le simple fait de modifier les habitudes alimentaires et l’activité physique peut déjà améliorer l’aptitude qu’aura le corps à utiliser l’insuline. Il me semble que cela fait longtemps qu’on explique que régime alimentaire et activité sportive sont la clé pour avoir la chance de se passer de médicaments. Par contre c’est facile à dire, et si ces facteurs sont les premiers incriminés ils ne sont sans doute pas les seuls et, j’imagine que ces facteurs ne sont pas faciles à améliorer pour tout le monde. Reste aussi à savoir quel poids « idéal » serait à atteindre, quel ratio « muscle/masse graisseuse » etc…

Dans l’idéal, on voudrait retrouver un état physique où le corps n’a plus de problème d’utilisation de l’insuline. C’est-à-dire que plus rien ne viendrait entraver le bon fonctionnement de l’insuline. En supprimant donc les facteurs qui empêchaient ce bon fonctionnement (excès de gras dans le sang, par exemple), la glycémie devrait redevenir normale et rester normale même en cas d’excès alimentaire sur un repas. Toutefois, je ne pense pas qu’on puisse parler de « guérison », car si la personne est devenue diabétique une fois, cela signifie qu’elle a une sensibilité à certains facteurs qui ont développé ses problèmes de glycémie. Si ces facteurs sont à nouveaux réunis, j’imagine que le diabète se manifeste à nouveau. Cette « guérison » pour moi est plutôt « muselage du diabète ». D’ailleurs, dans le cas des grossesses diabétiques (ou diabète gestationnel), on sait qu’une femme développant un diabète gestationnel (principalement à cause des hormones) a beaucoup de chances de voir son diabète disparaître avec la naissance du bébé, toutefois on lui conseille de rester vigilante dans son avenir, car elle a beaucoup de risques de développer un diabète de type 2 plus tard si elle se retrouve en surpoids par exemple, et beaucoup de risque de développer un nouveau diabète gestationnel lors d’une prochaine grossesse. Je ne pense donc pas qu’on puisse se considérer « guéri » du diabète pour l’instant. Dans le type 2 je pense plutôt qu’on peut se trouver « plus fort » que le diabète et le maintenir plus ou moins silencieux.

Il est intéressant de noter que de toute façon, même si le diabète en est au stade « avancé » dans lequel on devient insulino-requérant, améliorer sa condition physique et son alimentation apportera de toute façon un mieux dans le traitement. Etant diabétique de type 1 (diabète qui n’est pas dû à l’alimentation ou au manque d’exercice, mais qui requiert de l’insuline car le corps n’en fabrique simplement plus), je vois bien que si je prends un repas trop gras, mes glycémies juste après ce repas auront tendance à grimper en flèche, car le gras agit comme ça chez tout le monde, cela provoque une sorte de résistance à l’insuline, surtout en ce qui concerne les graisses animales. Les gens non diabétiques ont juste la chance que leur pancréas adapte bien la production d’insuline à tous les types de repas. On peut imaginer qu’une personne de type 2 ayant réussi à faire disparaître ses problèmes de glycémie par une alimentation moins grasse et une meilleure activité physique pourrait se retrouver dans l’aptitude d’une personne non diabétique, c’est-à-dire qu’après un seul repas gras, sa production d’insuline pourrait suivre cette montée de glycémie. Par contre si elle se mettait à faire repas sur repas gras, alors j'imagine que le diabète serait à nouveau un problème.

Voilà, c’est mon analyse personnelle de la situation, je ne sais pas comment vous voyez les choses. Cela dit il y a beaucoup de recherches qui se font, les traitements pour le diabète ont beaucoup évolué et on peut garder espoir qu’un jour quelque chose de plus efficace pour guérir réellement du diabète soit trouvé. En tout cas, moi je l’espère, même si ce n’est pas pour moi, que ce soit au moins pour la génération de mes enfants.
le: 24. 01. 16 [20:12]
Die Website für Menschen mit Behinderung und schwerer Krankheit / Community for disabled people