Les personnes atteintes de maladies chroniques: un groupe à risque avec des défis particuliers

Les personnes atteintes de maladies chroniques sont particulièrement à risque. Les défis auxquels sont confrontés les proches peuvent être de rudes épreuves. (Pixabay)

Nouvelles règles de conduite, fermeture de diverses installations, arrêt des transports publics: la vie au temps du coronavirus touche particulièrement les personnes atteintes de maladies chroniques et pose des défis majeurs à leurs proches. Nous énumérons ci-après les informations les plus importantes concernant la gestion du quotidien en cette période de coronavirus.

Les villes suisses sont calmes, les rues sont beaucoup moins fréquentées, les restaurants et les magasins sont fermés. Pas de cris et de rires des étudiants, pas d'évènements, pas d’agitation. Même dans les zones rurales, la «vie normale» a complètement changé. Le coronavirus a un impact sur de nombreux services et offres dont dépendent notamment les personnes en situation de handicap. Cela touche tous les domaines de la vie. Les transports publics doivent être évités par les groupes à risque, les soins de jour et les soins infirmiers sont souvent limités et l'effort d'organisation pour faire face à la vie quotidienne a augmenté de manière significative..

Contacts et aide

Le coronavirus oblige tout un chacun à être flexibles, mais cela n'est guère possible pour les proches de personnes en situation de handicap, de personnes âgées ou de personnes atteintes de maladies, telles que le diabète, la sclérose en plaques ou la démence. C'est pourquoi des aides entre voisins, des initiatives et des groupes sur les réseaux sociaux ont été mis en place dans toute la Suisse afin d’aider en particulier les groupes à risque. Qu'il s'agisse de services pour les commissions, de transport ou de soins, cela permet de mieux faire face au changement soudain de la vie quotidienne et d'alléger le fardeau des proches des personnes en situation de handicap.

Sur le site Internet aide-maintenant.ch, les personnes qui cherchent de l'aide peuvent facilement trouver du soutien à proximité. Parallèlement, d’autres personnes peuvent offrir leur aide. La plateforme sert quasiment d'aide auto-organisée entre voisins et a enregistré des centaines d'inscriptions depuis son lancement.
L'application «Fiveup» met aussi en contact les personnes qui cherchent de l'aide avec des bénévoles qui peuvent les soutenir. Il existe une ligne d'assistance spéciale pour les groupes à risque qui ne possèdent pas de smartphone. Un simple appel suffit pour obtenir de l'aide par téléphone.
Des informations générales sur la situation actuelle et les mesures en constante évolution sont aussi disponibles sur le site de l'Office fédéral de la santé publique.

Risque particulier pour les soins

Les soins dispensés par les proches ou les personnes qui s'occupent des enfants sont un problème particulier. L'absence de soulagement provenant de sources extérieures, le manque de services, tels que les transports publics et l'objectif de maintenir si possible à domicile les personnes souffrant de maladies chroniques ou de handicaps peuvent entraîner une énorme pression. En outre, il y a le risque qu'un proche qui, par exemple, s'occupe d'une personne atteinte soit absent pendant un certain temps à cause du virus. Dans ce cas, l'organisation des proches aidants Proaidants recommande d'élaborer à l'avance un plan d'urgence afin que les soins puissent encore être dispensés sans heurts en cas d'absence imprévue. Vous trouverez de plus amples informations sur ce site

Échanger avec des personnes partageant les mêmes idées et des spécialistes

Il ne fait aucun doute que la situation actuelle est difficile pour les groupes à risque et pour les proches. De nombreuses questions se posent et de nouveaux problèmes surgissent chaque jour. Vous pouvez poser vos questions dans le forum et discuter avec des personnes partageant les mêmes idées. Un échange avec d'autres personnes qui sont également malades chroniques, handicapées ou qui s'occupent de proches peut être utile.

Comment se protéger et protéger son environnement: les règles les plus importantes

Le coronavirus est invisible, mais théoriquement il peut être présent presque partout. Néanmoins, la panique et la peur n'aident pas. Au contraire: grâce à une approche réfléchie et au respect de règles simples, la protection contre le virus est nettement plus importante. Toute personne qui suit les recommandations de la Confédération a beaucoup moins de risques d'être infectée par le virus.

- Se laver soigneusement les mains
- Eviter les poignées de main
- Garder une distance
- Tousser dans un mouchoir
- Rester chez soi si possible

Les employeurs (ateliers), les entreprises de formation, les centres de jour doivent être particulièrement attentifs, car une grande partie des employés handicapés appartiennent aux groupes à risque et ne peuvent appliquer que partiellement les règles d'hygiène.

Texte: Andreas Batliner 04/2020
Traduction: Myh 04/2020